Performance

Afrique

100 000 $ aux jeunes entrepreneurs gagnants du prix Anzisha

31 mar 2016 | PAR La rédaction
Le Prix Anzisha vise à récompenser les jeunes entrepreneurs âgés de 15 à 22 ans à travers une aide financière de 100 000 $ et en les facilitant l’accès aux réseaux nécessaires pour faire grandir leurs entreprises. - Anzisha
Anzisha Youth Entrepreneurship Survey 2016, une enquête menée par les organisateurs du Prix Anzhisha auprès des jeunes entrepreneurs africains révèle que l’accès au financement demeure le principal obstacle à l'expansion de leurs entreprises. Ils sont 48 % à partager cet avis. Seuls 27 % des jeunes entrepreneurs ont reçu une quelconque forme d'investissement externe notamment par les membres de leur famille (59 %) et les subventions (52 %).
Cette enquête, accessible sur http://www.anzishaprize.org/resources/, a pour objectif d’attirer l’attention des décideurs politiques et des organisations de soutien puisque l’entreprenariat est essentiel à la création d’emploi. D’ailleurs, 84 % des entrepreneurs africains emploient d’autres personnes pour soutenir leurs activités. Toutefois, une grande proportion de personnes interrogées (41 %), a décrit le niveau de soutien aux jeunes entrepreneurs dans leur pays comme « faible » voire « très faible ». Ceci laisse à penser qu’il reste encore beaucoup de travail pour faciliter la réussite des jeunes entrepreneurs.


Par ailleurs, les candidatures pour le Prix Anzisha (www.AnzishaPrize.org), qui vise à récompenser les jeunes entrepreneurs âgés de 15 à 22 ans sont actuellement ouvertes. Les gagnants se partageront une aide de 100 000 $ et pourront accéder au soutien et aux réseaux nécessaires pour faire grandir leurs entreprises. La date limite de dépôt des candidatures est le 15 avril 2016.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Afrique

100 000 $ aux jeunes entrepreneurs gagnants du prix Anzisha

Cette enquête, accessible sur http://www.anzishaprize.org/resources/, a pour objectif d’attirer l’attention des décideurs politiques et des organisations de soutien puisque l’entreprenariat est essentiel à la création d’emploi. D’ailleurs, 84 % des entrepreneurs africains emploient d’autres personnes pour soutenir leurs activités. Toutefois, une grande proportion de personnes ...