Performance

Afrique

100 000 dollars pour les gagnants du prix Anzisha

28 aoû 2016 | PAR African Press Organization
Les responsables du prix Anzisha sont en train de former à l’échelle de toute l’Afrique un réseau solide de jeunes entrepreneurs innovateurs qui transcendent leurs différents secteurs et zones géographiques.
L’African Leadership Academy, en partenariat avec la MasterCard Foundation, est fière d’annoncer les jeunes entrepreneurs africains finalistes de la sixième édition du prix Anzisha. Ce prix récompense des jeunes entrepreneurs âgés de 15 à 22 ans qui participent activement au changement, grâce à des solutions innovantes et axées sur les personnes dans toute l’Afrique.
« Les responsables du prix Anzisha sont en train de former à l’échelle de toute l’Afrique un réseau solide de jeunes entrepreneurs innovateurs qui transcendent leurs différents secteurs et zones géographiques. Ils apprennent les uns des autres, tout en développant leurs entreprises et en faisant progresser l’esprit d’entrepreneuriat social », explique Koffi Assouan, gestionnaire du programme de la MasterCard Foundation consacré au soutien des jeunes entreoreneurs africains.
La cuvée 2016 regroupe un mélange éclectique de jeunes esprits dont l’objectif est de favoriser le développement socio-économique et la création d’emplois au sein de leurs communautés et au-delà. Ils se disputent le partage d'un total de 100 000 dollars de récompense. Les 12 finalistes gagneront un voyage tous frais payés à Johannesburg pour participer à une formation professionnelle rigoureuse de deux semaines qui débutera le 13 octobre 2016.

Le gagnant annoncé le 25 octobre 2016

En plus de remporter une partie du prix, les finalistes bénéficient d’un accès aux services de l’unité de soutien aux jeunes entrepreneurs du prix Anzisha, dont la valeur s’élève à 7 500 dollars. Ces services comprennent un soutien aux entreprises, la mise en œuvre de projets visant à développer ces dernières, la mise en relation avec des experts professionnels et l'accès à de nombreuses opportunités de réseautage.
Le grand gagnant sera annoncé lors d’un gala exclusif le 25 octobre 2016.
« Nous avons constaté une augmentation extraordinaire des entrepreneurs africains sur le continent et ils font parler d'eux. Nous sommes heureux qu'un tel groupe d’entrepreneurs participe au prix Anzisha cette année. Cela promet de grandes choses à venir pour l’entrepreneuriat africain », se réjouit Grace Kalisha, la responsable principale des programmes du prix Anzisha.
Les 12 finalistes du prix Anzisha ont été choisis parmi un groupe de candidats composé de 550 entrepreneurs issus de 32 pays africains. Certaines innovations observées parmi les candidats et les finalistes du prix Anzisha de cette année concernent le secteur de l’agriculture. L’agriculture a gagné une place de premier ordre, à titre de secteur auquel de plus en plus de jeunes participent. Les entrepreneurs se sont concentrés sur des opportunités et ont exploré un spectre plus large de la chaîne de valeur de ce secteur. Par exemple, les participants au prix Anzisha 2016 Olivier N'guessan et Heritiana Randriamananatahina sont les acteurs de cette génération dans le domaine de la transformation des aliments, et Benedict Ampofo procure aux petits exploitants agricoles et à la jeunesse rurale les compétences requises dans le domaine de l’agriculture. Grâce à ces entrepreneurs visionnaires, nous entrons dans une ère à laquelle de jeunes africains créent des emplois pour d'autres jeunes.
Les finalistes 2016 pour le prix Anzisha sont :
  1.     Aly Abd ElAzem, 20 ans, Égypte. Co-fondateur de Teens Club, un centre de jeunesse urbain fournissant aux adolescents une plate-forme d’auto-développement professionnel permettant de les relier à des experts, d’améliorer leurs niveaux de compétences et de leur offrir un espace sécurisé pour exprimer leurs opinions et leur talent, avec 30 000 candidatures de participation au programme en 2015 seulement.
  2.     Issam Darui, 22 ans, Maroc. Fondateur de Lagare.ma, la première gare de bus en ligne du Maroc, disponible en 10 langues et en 25 devises, proposant des services permettant de voyager intelligemment pour la première fois au Maroc et fournissant des horaires vers plus de 150 destinations.
  3.     Ifrah Mohamed, 19 ans, Kenya. Fondatrice de Supermom, qui permet à des femmes sans emploi et sous-employées de travailler dans un réseau de distribution de proximité des biens essentiels en porte-à-porte, dans les régions rurales du Kenya, avec plus de 20 « super mamans » dans le réseau.
  4.     Benedict Kusi Ampofo, 22 ans, Ghana. Fondateur de Project KIRIKU, une ferme de démonstration visant à créer des collectivités agricoles durables à la pauvreté réduite et fournissant à plus de 60 agriculteurs des compétences, connaissances et innovations agricoles.
  5.     Lamine Chamsiya, 21 ans, Niger. Fondatrice de E3D Cosmetique, qui fabrique et commercialise une gamme de produits cosmétiques pour la peau et les cheveux formulés à base de neem (margousier) et dotés de propriétés antiseptiques.
  6.     Yaye Souadou Fall, 21 ans, Sénégal. Fondatrice de E-cover qui emploie six personnes actuellement pour produire, à partir de pneus recyclés, des dalles polyvalentes innovantes pour les revêtements, les terrains de jeux, les piscines, les semelles et autres produits.
  7.     Geoffrey Mulei, 20 ans, Kenya. Fondateur de INKISHA, qui vise à accroître l’accès aux emballages respectueux de l’environnement pour les consommateurs africains en s’associant avec les annonceurs et les marques innovantes, afin de fournir environ 350 000 sacs gratuits tous les mois, le tout soutenu par un modèle de recettes innovant.
  8.     N'guessan Koffi Jacques Olivier, 19 ans, Côte d'Ivoire. Fondateur de The Yaletite Entrepreneurship Group CI, une initiative ambitieuse produisant et commercialisant des cultures vivrières pour générer des bénéfices, localiser des subventions pour les étudiants handicapés et mobiliser les jeunes pour l’emploi, comptant plus de 30 employés.
  9.     Heritiana Fabien Randriamananatahina, 22 ans, Madagascar. Fondateur de FIOMBONANA, une initiative de transformation alimentaire qui substitue les importations par l’intermédiaire de la fabrication locale de produits laitiers et de confiseries, et de l’approvisionnement auprès des agriculteurs locaux, avec 12 personnes actuellement employées.
  10.     Faustino Quissico, 22 ans, Mozambique. Fondateur de TQ Group and Services, qui fournit, installe et entretient des planchers en bois durs, en externalisant les intrants et fournissant de l’emploi à 13 personnes.
  11.     Asha Abbas, 17 ans, Tanzanie. Fondateur de Aurateen, une plate-forme en ligne fournissant aux adolescents des informations instructives sur la santé et la sexualité, en les sensibilisant vis-à-vis des comportements à risque élevé, travaillant avec des médecins et des experts de la jeunesse et offrant des services de conseil en ligne et en présentiel.
  12.     Andrew Dembe, 20 ans, Ouganda. Entrepreneur en série et fondateur de Heart for the Hunt, une entreprise diversifiée fournissant des uniformes scolaires, des services de restauration et de culture du café, qui réduit la variabilité des revenus de l’entreprise et de ses 30 employés qui souffrent pour la majorité de troubles du langage tels que le bégaiement.
Prix Anzisha
Le Prix Anzisha est décerné par l’African Leadership Academy en partenariat avec la Fondation MasterCard. Grâce au Prix Anzisha, les organisateurs cherchent à catalyser l’innovation et l’entrepreneuriat chez les jeunes à travers ce continent.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Afrique

100 000 dollars pour les gagnants du prix Anzisha

« Les responsables du prix Anzisha sont en train de former à l’échelle de toute l’Afrique un réseau solide de jeunes entrepreneurs innovateurs qui transcendent leurs différents secteurs et zones géographiques. Ils apprennent les uns des autres, tout en développant leurs entreprises et en faisant progresser l’esprit d’entrepreneuriat social », explique Koffi Ass...