Leader

Maurice

2019 : Annus horribilis pour Air Mauritius ?

1 mar 2019 | PAR La rédaction | N°337
Somas Appavou, mauricien et français, a pris les commandes d’Air Mauritius le 14 juillet 2017. Un défi de taille pour cet ancien d’Airbus qui doit faire face à de sérieuses turbulences. DR

Cette expression latine – « année horrible » – est entrée dans l’histoire depuis qu’elle a été utilisée par la reine Élisabeth II pour qualifier 1992. Et elle pourrait bien correspondre au bilan médiocre de la compagnie aérienne mauricienne qui cumule les déboires. Dès janvier 2019, Air Mauritius a appris qu’elle ne serait pas le partenaire stratégique de la nouvelle compagnie aérienne ghanéenne. C’est un géant de l’aviation africaine – Ethiopian Airlines - qui a été logiquement retenu. Le mois suivant, l’un de ses Airbus A350-900 – le deuxième mis en service depuis octobre 2017 sur six commandés – a heurté au sol à Paris un Boeing 777-300ER d’Air France. Les deux appareils étant endommagés, leurs vols ont été annulés... Quelques jours plus tard, la toute jeune compagnie Air Sénégal (créée en 2016) est la première compagnie africaine à exploiter un Airbus A330 neo, nouvelle version de l’A330 (appareil de nouvelle génération avec wifi, larges écrans, divertissements à bord variés et connectés), avec des cabines spacieuses et confortables. La compagnie d’Afrique de l’Ouest devance ainsi le Paille-en-queue mauricien. Enfin, lors de la présentation, le 14 février 2019, des résultats sur neuf mois (1er avril-31 décembre 2018), Air Mauritius a enregistré une perte de 25,4 millions d’euros (un milliard de roupies), alors qu’elle avait réalisé un résultat net de 10,6 millions d’euros sur la même période en 2017. 
Ces mauvais résultats, qui seraient dus notamment à une augmentation des coûts d’exploitation et à une très forte concurrence, ont même contraint, selon la presse locale, le transporteur national mauricien à reporter la réception d’un des deux A350 commandés. Une année de galère en perspective ?

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

2019 : Annus horribilis pour Air Mauritius ?

Cette expression latine – « année horrible » – est entrée dans l’histoire depuis qu’elle a été utilisée par la reine Élisabeth II pour qualifier 1992. Et elle pourrait bien correspondre au bilan médiocre de la compagnie aérienne mauricienne qui cumule les déboires. Dès janvier 2019, Air Mauritius a appris qu’elle ne serait pas le partenaire stratégique de la nouvelle compagn...