Performance

Afrique

367 millions de dollars investis dans des start-ups technologiques africaines en 2016

7 mar 2017 | PAR Agence Ecofin
Pour la première fois depuis qu'est produit ce rapport, des pays francophones, à l'instar de la Côte d'Ivoire, du Maroc, du Sénégal et de la Tunisie, apparaissent dans le classement. Une première apparition qui est assez significative, car ces pays ont capté environ 10% de ces investissements dans les start-ups technologiques. @ stocklib_dmitriy_shironosov.
Selon un rapport publié par Partech Venture, une firme d'investissement basée aux États-unis et spécialisée sur les investissements dans le secteur des technologies, les capitaux-risqueurs ont injecté 336,8 millions de dollars dans les start-up technologiques africaines en 2016.


Cela représente une hausse de 33 %, comparé aux 276,5 millions de dollars mobilisés en 2015.
La méthodologie utilisée pour la réalisation de cette étude ne prend en compte que des investissements de plus de 200 000 dollars. Selon ses promoteurs, ce choix a été fait car il est difficile de capturer des investissements plus petits.
Dans le même temps, l'étude exclut des financements apportés sous forme de dette, les prix obtenus à des concours et des gros investissements de plus de 100 millions de dollars, comme ceux effectués dans Africa Internet Group ou encore dans le capital du sud-african Blue Label. Elle exclut aussi de son champ, des entreprises qui, bien que focalisées sur l'Afrique, sont basée dans d'autres pays, comme l'allemand Mobisol qui est présent en Afrique de l'est ou l'américain Zipline qui offre des services de logistiques médicales au Rwanda.
Dans ce contexte, 77 entreprises au total ont bénéficié de cette injection de capital. 28 projets travaillant sur des objectifs d'inclusions financières ont absorbé 56,2 % de ces investissements, dont 36% pour les systèmes automatisés, 19 % dans les projets de fintech et 0,6 % dans les technologies associées aux services d'assurance. Les services en lignes des secteurs éducatifs, du commerce, de la santé et de l'assistance personnelle ont capté 40,6 %.
Pour la première fois depuis qu'est produit ce rapport, des pays francophones, à l'instar de la Côte d'Ivoire, du Maroc, du Sénégal et de la Tunisie, apparaissent dans le classement. Une première apparition qui est assez significative, car ces pays ont capté environ 10 % de ces investissements dans les start-ups technologiques.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Afrique

367 millions de dollars investis dans des start-ups technologiques africaines en 2016

 Cela représente une hausse de 33 %, comparé aux 276,5 millions de dollars mobilisés en 2015. La méthodologie utilisée pour la réalisation de cette étude ne prend en compte que des investissements de plus de 200 000 dollars. Selon ses promoteurs, ce choix a été fait car il est difficile de capturer des investissements plus petits. Dans le même temps, l'étude exclut des financement...