Le billet

Océan Indien

45 millions d'esclaves et le "20 Désamb"

9 déc 2017 | PAR Jacques Rombi
Avec les récents reportages de la chaîne américaine CNN, le monde semble découvrir que l'esclavage est une réalité bien vivante aujourd'hui.
Pourtant la Walk Free Foundation dans son Global Slavery Index annuel estime que 45 millions de personnes seraient concernées, sur tous les continents*. 
Un chiffre qui est certainement bien en deça de la réalité. 
Où commence l'esclavage ? où s'arrête t'il ? Depuis quand est il pratiqué ? 
De mémoire d'homme, il semble malheureusement aussi ancien que sa sédentarisation et son établissement en cités "civilisées".
Déjà Aristote, au IVème Siècle avant JC, définissait l'esclave comme "un outil animé".
Chez nous, dans nos îles de l'océan Indien, toutes en proie à de graves fractures sociales pour cause de grandes disparités de revenus, nombreux sont les individus ou les familles à utiliser, parfois dans un esprit de partage et de compassion, une main d'oeuvre servile et gratuite en échange du gîte et du couvert.
Dans la Grande Ile ou dans l'archipel comorien, on trouve toujours plus pauvre pour assumer les tâches ménagères, comme cela se fait depuis des siècles.
Dans les Mascareignes, l'esclavage revêt ses formes les plus "modernes" avec la prostitution comme expression la plus visible.
A l'approche des festivités d'abolition de l'esclavage du 20 décembre ("20 Desamb, la fèt kaf") à La Réunion, cette situation doit interpeler tous les iliens que nous sommes. Parfois complices car voisins muets de ces esclavages modernes de nos frères et cousins des autres îles de l'océan Indien.
Bien sûr qu'il faut continuer à fêter le "20 Désamb", mais n'est ce pas l'occasion de pointer du doigt les escalavages modernes, plutôt que de rester encore et toujours focalisé sur un siècle et demi  d'histoire et de raviver une blessure ancienne entre des communautés qui, le reste de l'année, vivent très bien "ansamb" ?

*Pour l'Organisation internationale du travail (OIT), ce sont 40 millions de personnes victimes de travail ou de mariage forcés en 2016.
 
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Océan Indien

45 millions d'esclaves et le "20 Désamb"

Avec les récents reportages de la chaîne américaine CNN, le monde semble découvrir que l'esclavage est une réalité bien vivante aujourd'hui. Pourtant la Walk Free Foundation dans son Global Slavery Index annuel estime que 45 millions de personnes seraient concernées, sur tous les continents*.  Un chiffre qui est certainement bien en deça de la réalité.  Où commence l'esclavage ? où s...