Performance

Réunion/Madagascar

63,2 millions d’euros pour développer les partenariats interentreprises

28 mai 2016 | PAR Njaratiana Rakotoniaina
De gauche à droite : François Mandroux et Gilles Couapel, respectivement vice-président et président du Club Export Réunion, Noro Andriamamonjiarison, président du Groupement des entreprises de Madagascar (GEM) et Danièle Le Normand, vice-présidente de la Région Réunion. (Photo Njaratiana Rakotoniaina).
La coopération entre les entreprises malgaches et réunionnaises entre dans une phase concrète. Avec un financement sur quatre ans, les deux parties préparent des alliances stratégiques visant les marchés régionaux.


Du 17 au 22 mai dernier, le Club Export Réunion a organisé, en partenariat avec le groupement des entreprises de Madagascar (GEM), la 3ème édition des rencontres bilatérales entre la Réunion et la Grande île. L’évènement a été dédié aux financements de projets dans le domaine du développement durable. L’objectif a été de faire connaitre aux entreprises des deux îles les opportunités offertes par les bailleurs internationaux et les dispositifs de financements disponibles. Ainsi, une enveloppe de 63,2 millions d’euros a été annoncée afin de stimuler une coopération renforcée via des partenariats et alliances stratégiques interentreprises.
Le financement, couvrant la période 2016-2020, s’inscrit dans le cadre du programme opérationnel « INTERREG V océan Indien ». Il s’agit d’un appui de l’Union européenne pour développer la collaboration entre les régions ultrapériphériques de La Réunion et de Mayotte avec douze pays tiers du sud de l’océan Indien. Le Fonds européen de développement régional (FEDER) fournit cette enveloppe afin de mieux ouvrir La Réunion et Mayotte à l'International. Ces régions ultrapériphériques de l’Union européennes cherchent en effet à augmenter le nombre de leurs entreprises évoluant vers l’exportation pour dépasser la moyenne nationale de 8%. Suivant cette optique, l’idée du programme est de se coordonner avec les territoires voisins afin de répondre aux enjeux. Concrètement, le fonds servira à appuyer les porteurs de projets de coopération dans le domaine du tourisme, du développement technologique et de l’innovation, du développement durable, de l’énergie et de la formation. Quatre guichets par secteur seront d’ailleurs bientôt opérationnels au niveau de la Région Réunion pour recevoir les dossiers des promoteurs. Pour bénéficier du financement, les projets doivent impliquer au moins une entreprise réunionnaise (ou mahoraise) et une autre issue des pays participants et représenter un avantage pour l’ensemble du secteur. Madagascar est le premier pays qui a validé les critères d'éligibilité et le mode de fonctionnement de ce projet interentreprises. Pour les sociétés malgaches, il s’agit là d’une opportunité de renforcer leur compétitivité et de conquérir de nouveaux marchés. Les deux îles comptent en effet avancer ensemble, La Réunion et Mayotte profitant de la présence de la Grande île au sein du COMESA (Marché commun de l’Afrique orientale et australe) et de la SADC (Communauté de développement de l’Afrique australe). Pour faire avancer les dossiers, une plateforme Réunion-Madagascar devrait voir prochainement le jour, associant les secteurs privés des deux îles. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion/Madagascar

63,2 millions d’euros pour développer les partenariats interentreprises

 Du 17 au 22 mai dernier, le Club Export Réunion a organisé, en partenariat avec le groupement des entreprises de Madagascar (GEM), la 3ème édition des rencontres bilatérales entre la Réunion et la Grande île. L’évènement a été dédié aux financements de projets dans le domaine du développement durable. L’objectif a été de faire connaitre aux entreprises des deux îles les op...