ID

Maurice

Abandon du projet d’impôt sur le chiffre d’affaires

1 aoû 2020 | PAR La rédaction | N°351

Début juin, lors de sa présentation du premier budget du gouvernement élu en 2019, le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, avait annoncé un impôt sur le chiffre d’affaires des grosses entreprises même quand elles perdaient de l’argent. Plus précisément, cet impôt s’adressait aux entreprises (ou groupes auxquels elles appartenaient) dont le chiffre d’affaires était supérieur à 500 millions de roupies (11 millions d’euros). Son taux était de 0,3 % pour les compagnies d’assurance, les institutions financières, les prestataires de services et les sociétés de portefeuille immobilier ; et de 0,1 % pour les autres entreprises. Un projet de taxation qui anticipait les effets de la crise de la covid- 19 sur les finances de l’État puisque de nombreuses entreprises vont voir leurs bénéfices fondre en 2020 et devraient donc payer moins d’impôt ou pas du tout pour certaines. Rappelons que le taux de l’impôt sur les bénéfices s’élève à 15 % pour le régime commun. Le projet gouvernemental avait été très mal accueilli par le secteur privé et, un mois après son annonce, la mesure ne figure plus dans le projet de loi de finances.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Abandon du projet d’impôt sur le chiffre d’affaires

Début juin, lors de sa présentation du premier budget du gouvernement élu en 2019, le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, avait annoncé un impôt sur le chiffre d’affaires des grosses entreprises même quand elles perdaient de l’argent. Plus précisément, cet impôt s’adressait aux entreprises (ou groupes auxquels elles appartenaient) dont le chiffre d’affaires était s...