Green

Afrique

Afrique : une innovation pour produire de l'eau potable, de la chaleur et de l'électricité

5 fév 2014 | PAR African Press Organization
MiCROSOL produit simultanément 50 MWh/an d’électricité, 1 000 m3/an d’eau potable, et 800 MWh/an d’énergie thermique. - APO
La technologie, appelée MiCROSOL, que propose Schneider Electric permet de produire simultanément de l’électricité, de l’eau potable et de la chaleur.
Elle repose sur la cogénération électricité-chaleur, en abordant sous un angle nouveau une technologie déjà répandue : le solaire thermodynamique.
La solution focalise ses contraintes sur la conception d’un stockage thermique n’utilisant que des produits inoffensifs pour l’environnement.


L'objectif de MiCROSOL est de répondre simultanément à trois besoins essentiels :
    - Accéder à une électricité fiable, efficace, et peu chère ;
    - Produire de l’eau propre à la consommation de manière économique et constante ;
    - Générer de la chaleur en continu et écologiquement.

Aider les micro-industriels africaines




MiCROSOL peut aider les micro-industriels des secteurs de l’agroalimentaire, du textile, ou encore du papier dans la transformation de leur matière première en automatisant une partie de leur processus (séchage, lavage, pasteurisation, etc.).
Dans le secteur tertiaire, MiCROSOL peut aider les industriels du tourisme en fournissant l’énergie nécessaire à de nombreux services premium (électricité pour ventilation, réfrigération ou sécurité ; chaleur pour eau chaude, pressing, chauffage ; eau pour boisson ou cuisine). 
Installé au sein d’un village, MiCROSOL peut également fournir tout ou partie des besoins en eau et en énergie nécessaires aux habitants : distribution d’eau, électrification des bâtiments collectifs, etc. 

Une solution MiCROSOL produit 50 MWh/an d’électricité, 1000 m3/an d’eau potable, et environ 800 MWh/an d’énergie thermique.
 « Cette technologie peut aider les pays les plus pauvres d'Afrique », déclare Pradeep Monga, le directeur Energie & Changement Climatique de l’UNIDO (Organisation pour le développement industriel des Nations unies), présent lors de l'inauguration.
 Développée avec un souci de robustesse, la solution a une durée de vie prévue de 20 ans minimum.
 MiCROSOL est une solution verte garantissant l’absence d’émission de gaz à effet de serre, et une réduction de la déforestation et des problèmes de santé grâce à une production propre de chaleur et d’électricité.
De plus, MiCROSOL utilise des composants en acier et en aluminium facilement recyclables.


« Tous les pays à fort ensoleillement sont une cible potentielle pour la commercialisation de MiCROSOL. Cependant, compte tenu des besoins en infrastructures, de sa situation géographique et de ses modèles économiques, c’est en Afrique que Schneider Electric et ses partenaires ont choisi de concentrer leurs efforts », ajoute Gilles Vermot Desroches, directeur du Développement Durable de Schneider Electric.
 

À la suite d’études de marché, le Kenya a été retenu comme pays pilote pour la phase d’industrialisation et de commercialisation de MiCROSOL. 
Ce pays répond à un ensemble de critères favorables pour l’implantation et le développement de cette solution.


Le consortium conduit par Schneider Electric projette de démarrer la phase de commercialisation de MiCROSOL dès 2015.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Afrique

Afrique : une innovation pour produire de l'eau potable, de la chaleur et de l'électricité

La solution focalise ses contraintes sur la conception d’un stockage thermique n’utilisant que des produits inoffensifs pour l’environnement.

 L'objectif de MiCROSOL est de répondre simultanément à trois besoins essentiels :     - Accéder à une électricité fiable, efficace, et peu chère ;     - Produire de l’eau propre à la consommation de manière économique et consta...