Le billet

Madagascar

AMOUR, GLOIRE ET PAUVRETÉ

28 nov 2018 | PAR Alain Foulon

Dans un pays où 80 % à 90 % de la population se situe sous le seuil de pauvreté (1,90 dollar par jour et par personne), deux hommes d’affaires, qui symbolisent la réussite et la richesse, caracolent en tête du premier tour de l’élection présidentielle. Andry Rajoelina, qui a recueilli 39,19 % des suffrages exprimés, et Marc Ravalomanana, qui atteint 35,29 % (1), continuent de faire rêver les pauvres. Tous les deux ont d’ailleurs été élus Entrepreneur de l’année par L’Eco austral en 1999 et en 2000, avant qu’ils ne s’engagent dans la politique et se retrouvent à la tête de l’État. Par les urnes pour Marc Ravalomanana ; en chassant ce dernier du pouvoir pour Andry Rajoelina, avec le concours de l’armée. Deux hommes qui font rêver et se font aimer en jouant aussi sur la fibre religieuse des Malgaches. Protestante pour Marc Ravalomanana qui est plus fort sur les hauts plateaux et auprès d’une certaine bourgeoisie ; catholique pour Andry Rajoelina, mieux placé sur les côtes et réputé plus proche du « petit peuple ». On assiste à la projection d’un film tourné en direct et qui pourrait s’appeler Amour, gloire et pauvreté. Mais on ne sait pas encore s’il s’agit d’une comédie ou d’une tragédie. Le duel des deux « frères ennemis », prévu le 19 décembre, pourrait fort bien déboucher sur une nouvelle crise dans un pays où la consommation par tête d’habitant a été divisée par deux depuis l’indépendance acquise en 1960 (2).

(1) Résultats provisoires de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).
(2) Chiffre donné par l’économiste Mireille Razafindrakoto, directrice de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et co-auteur de l’ouvrage L’énigme et le paradoxe – Économie politique de Madagascar (IRD Éditions, 2017).
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

AMOUR, GLOIRE ET PAUVRETÉ

Dans un pays où 80 % à 90 % de la population se situe sous le seuil de pauvreté (1,90 dollar par jour et par personne), deux hommes d’affaires, qui symbolisent la réussite et la richesse, caracolent en tête du premier tour de l’élection présidentielle. Andry Rajoelina, qui a recueilli 39,19 % des suffrages exprimés, et Marc Ravalomanana, qui atteint 35,29 % (1), continuent de faire rê...