ID

Réunion

Apicap retenu pour gérer le premier fonds de co-investissement régional

1 nov 2018 | PAR La rédaction | N°334
De gauche à droite : Jacques Darcy, directeur du département des mandats de gestion des participations au capital, au sein du Fonds européen d’investissement (FEI), Olivier Rivière, vice-président de la Région Réunion délégué aux Affaires générales et financières et à la structuration du territoire et Alain Esnault, directeur général de la société de capital-investissement Apicap.

Le processus avait été déclenché en septembre 2017 avec le lancement officiel de la Financière Région Réunion, un fonds de fonds de 50 millions d’euros abondés par la Région Réunion et l’Europe. L’objectif de ce partenariat, mobilisant fonds privés et publics, est de renforcer le soutien aux moyennes, petites et très petites entreprises (PME-TPE) à travers deux instruments financiers : un instrument de dette et un instrument de haut de bilan. Après appel à manifestation d’intérêt, La BFC OI a été choisie pour l’instrument de dette avec 62 millions d’euros à injecter, sur trois ou quatre ans, sous forme de prêts plus particulièrement destinés aux investissements et aux fonds de roulement des jeunes entreprises. Pour les interventions en haut de bilan, trois gestionnaires de fonds étaient en lice : ACG Management, Apicap et un acteur de Maurice. C’est finalement Apicap qui a été retenu et va ainsi injecter plus de 30 millions d’euros dans l’économie réunionnaise, à travers le fonds Essor PME, dans plus d’une trentaine de participations sur les cinq prochaines années. Essor PME vise à financer des TPE et des PME réunionnaises répondant aux critères du RGEC (Règlement général d’exemption par catégorie) dans leur phase d’amorçage, de capital-risque et de développement, un triptyque nouveau pour Apicap qui investissait jusqu’alors principalement dans des opérations de capital-développement et de capital-transmission. Les secteurs d’activité éligibles sont variés avec une stratégie d’allocation des ressources dans les domaines pour lesquels le territoire dispose des meilleurs atouts par rapport aux autres régions européennes. À La Réunion, les secteurs d’investissement privilégiés sont l’économie numérique, la bio-économie, les énergies renouvelables et le tourisme, avec des tickets allant de 100 000 euros à 1,2 million d’euros. Le soutien apporté par cet instrument financier est cofinancé par La Région, l’Union Européenne au titre du volet FEDER et par le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS).

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Apicap retenu pour gérer le premier fonds de co-investissement régional

Le processus avait été déclenché en septembre 2017 avec le lancement officiel de la Financière Région Réunion, un fonds de fonds de 50 millions d’euros abondés par la Région Réunion et l’Europe. L’objectif de ce partenariat, mobilisant fonds privés et publics, est de renforcer le soutien aux moyennes, petites et très petites entreprises (PME-TPE) à travers deux instruments finan...