Performance

Madagascar

Association économique Madagascar-Japon : « Une potentialité de bénéfice mutuel énorme »

Les activités promotionnelles menées par l’Aemaja ont contribué au rapprochement commercial entre les deux pays. ©Droits réservés
L’Assemblée générale de l’Association économique Madagascar-Japon (Aemaja) s’est tenue en avril dernier dans l’enceinte de l’Ambassade du Japon à Madagascar. L’occasion d’un bilan plutôt favorable de la relation économico-commerciale qui unit les deux pays.

Les relations économiques nippo-malgaches ont positivement évolué en 2018. C’est ce que n’a pas manqué de faire remarquer l’ambassadeur du Japon, Ichiro Ogasawara, qui recevait dans ses murs, en avril dernier, l’Association économique Madagascar-Japon (Aemaja). En matière d’investissements, la présence de la Sumitomo Corporation, premier actionnaire du projet Ambatovy, est toujours primordiale.
Ce projet minier constitue le plus grand investissement étranger dans la Grande Île, expliquant largement l’excédent commercial malgache vis-à-vis du Japon grâce aux ventes du nickel. Et même si ce fleuron de la coopération nippo-malgache continue de traverser une période difficile à cause de l’état actuel des marchés mondiaux, le gouvernement du Japon continue de l’appuyer. Il lui a notamment fourni un prêt de 700 millions de dollars à travers la Banque japonaise de la coopération internationale (JBIC). 
L’investissement japonais a aussi été caractérisé en 2018 par l’ouverture de nombreux chantiers financés par l’aide publique au développement japonaise, notamment l’extension du port de Toamasina (Tamatave). Ces projets ont attiré de nouveaux opérateurs nippons dont certains ont même décidé de s’installer de façon permanente. Ainsi, le nombre de sociétés japonaises présentes dans la Grande Île est passé de huit en 2017 à douze à la fin de l’année 2018.
De son côté, Madagascar continue à enregistrer un excédent commercial tout à fait remarquable vis-à-vis du Japon. Les exportations vers le pays du Soleil-Levant se sont élevées à environ 216 millions d’euros, soit une augmentation d’environ 60 % en 2018. Les exportations nippones vers Madagascar, qui ne se chiffraient qu’à 14 millions d’euros en 2017, se sont également accrues de 27 %. Pour l’ambassadeur du Japon, les activités promotionnelles menées par l’Aemaja et sa quarantaine de membres ont contribué d’une manière significative à cet état de fait. Créée en 2017, ses objectifs sont essentiellement économiques et commerciaux comme la facilitation de l’environnement des affaires, le renforcement des liens et la création d’une plate-forme d’échanges.
En 2018, l’association a connu de riches activités promotionnelles comme le Madagascar Japan Business Meeting, le Fashion World Tokyo 2018, le Madagascar Culture and Business Seminar, le salon de l’agri-business Foodex ou encore le JATA 2018  de Tokyo, le salon du tourisme professionnel. La visite de cinq entreprises membres de la Japan Knitting Industry Association a  également été au programme afin de faire découvrir à une délégation de l’Aemaja les tendances du marché nippon et asiatique. 
Et l’ambassadeur du Japon de conclure : « Les économies du Japon et de Madagascar sont de nature complémentaire et la potentialité du bénéfice mutuel est énorme. Pour mettre en valeur cette potentialité, le rôle joué par le secteur privé est d’une importance capitale. ». À cet effet, le septième Sommet de la conférence internationale sur le développement de l’Afrique (Ticad), qui se tiendra à Yokohama à la fin du mois d’août 2019, devrait être un catalyseur. L'occasion de présentations et de rencontres entre les secteurs privé et public, organisées en marge du sommet par l’agence nippone Japan External Trade Organization (JETRO), cela afin que des sociétés africaines et japonaises puissent y trouver leurs futurs partenaires. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Association économique Madagascar-Japon : « Une potentialité de bénéfice mutuel énorme »

Les relations économiques nippo-malgaches ont positivement évolué en 2018. C’est ce que n’a pas manqué de faire remarquer l’ambassadeur du Japon, Ichiro Ogasawara, qui recevait dans ses murs, en avril dernier, l’Association économique Madagascar-Japon (Aemaja). En matière d’investissements, la présence de la Sumitomo Corporation, premier actionnaire du projet Ambatovy, est toujour...