Leader

Réunion

Avec la Maison des Gourmets, Nathalie Grenot décline une enseigne locale en franchise

Nathalie Grenot avec sa vache, qui n’est autre que l’emblème de sa boutique, au 19, rue Sainte-Anne, à Saint-Denis. Marion Gauge-Rousselot

Identifier une niche qui n’existe pas à La Réunion pour l’investir, voilà ce qui a conduit Nathalie Grenot à monter son concept de fromagerie charcuterie épicerie fine. Elle a ouvert une première boutique en octobre 2010, dans la capitale de l’île, à Saint-Denis. « L’idée était véritablement de miser sur un marché qui n’existe pas : réunir en un seul lieu des produits de qualité pour des consommateurs avertis ou néophytes », explique la chef d’entreprise qui a évolué quinze années comme commerciale dans la région parisienne, de chef des ventes à directeur grands comptes dans la grande distribution. C’est la rencontre avec son mari, lui-même entrepreneur sur l’île depuis de nombreuses années, qui l’a poussée à monter son commerce d’épicerie fine. Dès le départ, l’idée était de créer trois boutiques sur l’île, en propre ou en franchise. Finalement, c’est la deuxième option qui sera choisie avec un premier franchisé dans le sud, à Saint-Pierre, en octobre 2015 et bientôt à Saint-Gilles, d’ici le second semestre 2016. « J’ai trouvé des partenaires qui m’ont suivie dans cette aventure. Cela me permet d’avoir une bonne visibilité sur l’île, de massifier les approvisionnements auprès des producteurs et des grossistes, et de trouver ainsi des solutions pour avoir des prix compétitifs. » Attentive aux évolutions du marché, la fromagère, qui s’est formée à Paris à l’institut Ifopca des commerces et de l’alimentation, en spécialisation fromagerie, n’hésite pas à sillonner les salons pour rester en alerte, à l’écoute des tendances.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Avec la Maison des Gourmets, Nathalie Grenot décline une enseigne locale en franchise

Identifier une niche qui n’existe pas à La Réunion pour l’investir, voilà ce qui a conduit Nathalie Grenot à monter son concept de fromagerie charcuterie épicerie fine. Elle a ouvert une première boutique en octobre 2010, dans la capitale de l’île, à Saint-Denis. « L’idée était véritablement de miser sur un marché qui n’existe pas : réunir en un seul lieu des produits de qu...