Performance

Réunion

Avec Réunimer, la sécurité alimentaire s’affiche en bleu

1 juil 2016 | PAR Philippe Stéphant | N°310
Philippe Stéphant
Principal acteur dans la transformation et leader dans l’exportation de poisson frais depuis La Réunion, Réunimer constitue un groupe intégré dans la chaîne de valeurs des produits de la mer jusqu'à l’assiette du consommateur.

La structuration du groupe Réunimer en filière intégrée des métiers de la pêche apporte de nouveaux goûts aux Réunionnais. Au sein du groupe, Le Pêcheur Créole, au Port, est aujourd’hui la seule entreprise dédiée à la deuxième transformation de produits de la mer. Produisant une vingtaine de références, dont les rillettes, les terrines, les cuits du jour, les salades et les tartares… Elle doit son existence à la structuration d’une filière intégrée pour la pêche réunionnaise. « La filière pêche avait du mal à être rentable par le manque de valorisation des produits de la mer, vendus le plus souvent sans transformation et donc sans valeur ajoutée, analyse Sébastien Camus, président du groupe. Depuis 2009, nous nous sommes rapprochés d’entreprises concurrentes en œuvrant à la création d’une interprofession, l’Aripa. » En 2009, la fusion de deux acteurs de première transformation, Le Martin Pêcheur et Réunion Pélagique, a permis de rendre leurs activités complémentaires et d’atteindre une rentabilité grâce aux économies d’échelle réalisées.
 

Sébastien Camus (à gauche), président de la holding Réunimer,
Sébastien Camus (à gauche), président de la holding Réunimer.  Philippe Stéphant

DEUX PÔLES D’ACTIVITÉ POUR MIEUX RÉPONDRE AUX BESOINS DU MARCHÉ

Réunion Pélagique opère dans le sourcing de produits congelés de la mer, en complément des poissons pêchées par Enez Pêche, et importe des appâts pour la flottille palangrière. De son côté, Le Martin Pêcheur se dédie à la distribution et à la commercialisation, pour la restauration et la grande distribution, de poissons frais et de produits surgelés. La pêche fraîche provient des 12 navires de l’armement Enez, dont la débarque, de 1 500 tonnes de poissons entiers, est gérée par l’usine Réunipêche. « La Holding Réunimer, créée en 2012, gère ainsi deux pôles d'activités, celui de la pêche et de la première transformation, commercialisée pour moitié sur le marché local et pour l'autre à l'export, et celui de l'importation et de la distribution à destination des collectivités, des industriels et de la grande distribution. Réunimer intègre ainsi tous les métiers liés aux produits de la mer pour proposer une large gamme à ses clients », souligne François-Xavier Crosnier Mangeat, associé. 
 

 Gérald Claudel, responsable d’exploitation de Pêcheur Créole. Le groupe  a atteint le seuil critique lui permettant de nouveaux projets de développement.
 Gérald Claudel, responsable d’exploitation de Pêcheur Créole. Le groupe  a atteint le seuil critique lui permettant de nouveaux projets de développement.  Philippe Stéphant
 

DE NOUVEAUX HORIZONS POUR LE GROUPE

Avec un nouvel atelier de 280 mètres carrés, Le Pêcheur Créole est la vitrine locale d’un groupe spécialiste des métiers et des produits de la mer qui représente 120 emplois locaux et réalise 23 millions d’euros de chiffre d’affaires consolidé. Gérant près de 4 000 tonnes de poisson, tous flux confondus. « Traitant aujourd’hui 40 tonnes de produits frais, Le Pêcheur Créole se trouve sur un marché de niche mais progresse de 20% annuellement, confie François-Xavier Crosnier Mangeat. Notre stratégie est d’être partenaire des enseignes, en grande distribution, de proposer une gamme dédiée aux professionnels de la restauration et traiteurs, puis d’accéder au marché des collectivités où se servent 200 000 repas par jour. » Le Pêcheur Créole travaille surtout le marlin, issu de la pêche réunionnaise, pour sa qualité de chair et sa texture. « L’évolution de la gamme se prépare, vers de nouveaux produits, pour répondre aux attentes des Réunionnais. La consommation de produits de la mer progresse, depuis dix ans », commente Gérald Claudel, responsable d’exploitation de Pêcheur Créole. Alors qu’un potentiel très prometteur se profile pour l’enseigne, le groupe, lui-même, s’ouvre de nouveaux horizons. « L’activité de sourcing et distribution, en parallèle du pôle pêche et transformation, nous apporte une assise pour passer des caps de carence. Nous atteignons une taille critique autorisant de nouveaux projets de développement », informe Sébastien Camus. Réunipêche internationalise ses ventes, de l’Europe au Japon, à Dubaï et bientôt aux Etats-Unis. 
 

Ludovic Boyer, responsable de production. La pêche fraîche provient des 12 navires de l’armement Enez, dont la débarque, de 1 500 tonnes de poissons entiers, est gérée par l’usine Réunipêche.
Ludovic Boyer, responsable de production. La pêche fraîche provient des 12 navires de l’armement Enez, dont la débarque, de 1 500 tonnes de poissons entiers, est gérée par l’usine Réunipêche.  Guillaume Foulon
 

DÉVELOPPEMENT DE PARTENARIATS RÉGIONAUX

Le groupe Réunimer s’inscrit aussi dans une démarche de partenariat régional, en particulier auprès d’opérateurs économiques à Madagascar. Sa filiale de sourcing en produits congelés, Réunion Pélagique, s’inscrit aujourd’hui comme actionnaire, support et client potentiel dans un projet d’aquaculture de crabes de mangrove, à Tuléar et à Majunga. Il s’agit notamment d’un moyen pour le groupe d’explorer la piste de l’aquaculture. Sa filiale de commercialisation, Le Martin Pêcheur, est le premier acheteur des produits frais de la SPSM, société de pêche et de collecte basée à l’île de Sainte-Marie, sur la côte est de Madagascar. Dans un souci de rapport constructif et pérenne avec ses partenaires, cette approche est guidée par une volonté de diversification des approvisionnements et des métiers du groupe.
 

François-Xavier Crosnier Mangeat, associé
François-Xavier Crosnier Mangeat, associé. 
 
Philippe Guerin, associé en charge de la transformation et du secteur pêche. Le groupe prépare le lancement de nouveaux produits pour répondre aux attentes des Réunionnais.
Philippe Guerin, associé en charge de la transformation et du secteur pêche. Le groupe prépare le lancement de nouveaux produits pour répondre aux attentes des Réunionnais.  Philippe Stéphant
 
 
UN MODÈLE ORIGINAL DE DÉVELOPPEMENT
Sébastien Camus, le président de Réunimer et les directeurs généraux Philippe Guerin et François-Xavier Crosnier Mangeat œuvrent à la structuration et au développement du groupe. Son activité de sourcing complète sa capacité de résilience aux fluctuations du marché. En pérennisant les activités de pêche locale et de transformation, le groupe contribue fortement à la sécurité alimentaire de l’île. Affichant une belle performance depuis sa création, le groupe Réunimer poursuit une stratégie équilibrée entre investissements de croissance et rationalisation des moyens et de la logistique.








 
Au sein du groupe, Le Pêcheur Créole propose déjà une vingtaine de produits dont les rillettes, les terrines, les cuits du jour, les salades et les tartares…
Au sein du groupe, Le Pêcheur Créole propose déjà une vingtaine de produits dont les rillettes, les terrines, les cuits du jour, les salades et les tartares…  Guillaume Foulon
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Avec Réunimer, la sécurité alimentaire s’affiche en bleu

La structuration du groupe Réunimer en filière intégrée des métiers de la pêche apporte de nouveaux goûts aux Réunionnais. Au sein du groupe, Le Pêcheur Créole, au Port, est aujourd’hui la seule entreprise dédiée à la deuxième transformation de produits de la mer. Produisant une vingtaine de références, dont les rillettes, les terrines, les cuits du jour, les salades et les tarta...