Leader

Madagascar

Bakoly Razakanavalona élue entrepreneur de l’année

24 fév 2014 | PAR La rédaction | N°283
Bakoly Razakanavalona - Solofo Tinah

Seule femme nominée, la fille de pêcheur s’est imposée au classement général. Un résultat qui a été accueilli avec enthousiasme, lors d’une soirée mémorable le 5 décembre, à Tananarive, tant son parcours est exemplaire. 

Dans l’impressionnante salle de l’Horloge, au Café de la gare, à Tananarive, des cris de joie retentissent à l’issue du compte à rebours. C’est le portrait de la fondatrice et dirigeante de Manda Seafood qui vient de s’afficher sur l’écran géant. Bakoly Razakanavalona et ses proches se lèvent tous ensemble et se congratulent dans un enthousiasme des plus naturels. Et les quatre autres nominés – tous des hommes – ne manquent pas de venir la féliciter. L’émotion est à son comble lors du discours de l’Entrepreneur de l’année, deuxième femme accédant au Tecoma Award, après Victorine Taïlou à La Réunion en 2004.

« Dans la période difficile que connaît notre pays depuis bientôt cinq ans, je veux donner un signe d’espoir aux entrepreneurs malgaches. » Mère de famille et chef d’entreprise, Bakoly Razakanavolona a commencé avec une petite poissonnerie de quartier avant d’en arriver à une entreprise qui réalise aujourd’hui le plus gros de son chiffre d’affaires à l’international, dans l’exportation de produits de la mer. Un développement exemplaire qui passe par la mise en place d’un réseau de pêcheurs indépendants auxquels elle a apportés les formations nécessaires afin d’obtenir les précieux agréments permettant de vendre leurs poissons et fruits de mer en Europe notamment. Des camions frigorifiques, une usine moderne qui s’oriente vers davantage de valorisation à travers le fumage et des projets en pisciculture devraient doper encore davantage une activité qui déjà réalise 2 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Durant la soirée, la désormais détentrice du Tecoma Award pour Madagascar, confie que durant ses études, elle profitait de ses vacances pour aller à la pêche et payer ainsi ses frais de scolarité.

« Un signe fort. » C’est l’expression employée également par le directeur général de L’Eco austral, Alain Foulon, pour expliquer le choix d’organiser cette élection dans une période difficile. Un pari alors que la soirée s’est tenue entre les deux tours de l’élection présidentielle qui pouvait tout aussi bien déboucher sur le chaos que sur la normalisation de la situation politique. « Il s’agit de montrer que, malgré le contexte, il y a toujours des entrepreneurs malgaches – de bons entrepreneurs – qui entreprennent et prennent donc des risques. » L’Eco austral avait organisé cette élection en 1999 et en 2000, avant de la mettre en suspend, et l’ironie de l’histoire a voulu que les deux entrepreneurs élus à l’époque (toujours selon la formule du sondage) soient Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina qui se sont engagés ensuite en politique et ont dirigé le pays. De quoi faire ironiser Alain Foulon, lors de son discours d’ouverture de la soirée, sur le fait qu’on ne peut pas toujours dire « jamais deux sans trois » et « qu’il ne faudrait pas croire que l’entrepreneur élu ce soir sera forcément le futur dirigeant de Madagascar ».

Les autres nominés n’ont pas démérité puisque Hassim Amiraly, dirigeant de Food and Beverage, l’emporte dans le classement Progression, Shahin Cassam Chenaï (Cinagra) dans le Dynamisme à l’extérieur et Charles Giblain (Bionexx) dans l’Innovation. Le Tecoma Award renoue avec Madagascar à travers un très bon millésime. De quoi rassurer sur la qualité de l’entrepreneuriat malgache. Avec la normalisation politique qui semble se dessiner actuellement, ses acteurs ne pourront que mieux exercer leurs talents et apporter à la Grande île de la richesse et des emplois.

 
 
CLASSEMENT GÉNÉRAL
  • Bakoly Razakanavalona (Manda Seafood)
  • Shahin Cassam Chenaï (Cinagra)
  • Charles Giblain (Bionexx)
  • Hassim Amiraly (Food and Beverage)
  • Stéphane Rakotondrainibe (Sogroma)
 
PROGRESSION
  • Hassim Amiraly (Food and Beverage)
  • Bakoly Razakanavalona (Manda Seafood)
  • Shahin Cassam Chenaï (Cinagra)
  • Charles Giblain (Bionexx)
  • Stéphane Rakotondrainibe (Sogroma)
 
INNOVATION
  • Charles Giblain (Bionexx)
  • Bakoly Razakanavalona (Manda Seafood)
  • Shahin Cassam Chenaï (Cinagra)
  • Hassim Amiraly (Food and Beverage)
  • Stéphane Rakotondrainibe (Sogroma)
 
DYNAMISME À L’EXTÉRIEUR
  • Shahin Cassam Chenaï (Cinagra)
  • Bakoly Razakanavalona (Manda Seafood)
  • Charles Giblain (Bionexx)
  • Stéphane Rakotondrainibe (Sogroma)
  • Hassim Amiraly (Food and Beverage)
 
ENGAGEMENT CITOYEN
  • Bakoly Razakanavalona (Manda Seafood)
  • Shahin Cassam Chenaï (Cinagra)
  • Charles Giblain (Bionexx)
  • Stéphane Rakotondrainibe (Sogroma)
  • Hassim Amiraly (Food and Beverage)

UN RÉSULTAT PAR SONDAGE

Si la pré-sélection des nominés est réalisée par la rédaction de L’Eco austral, c’est un sondage qui permet d’élire l’Entrepreneur de l’année. Ce sondage est effectué par TNS Analysis auprès de 200 dirigeants d’entreprises malgaches. Le Tecoma Award est attribué à celui qui totalise le plus grand nombre de voix sur l’ensemble des quatre classements.


Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Bakoly Razakanavalona élue entrepreneur de l’année

Dans l’impressionnante salle de l’Horloge, au Café de la gare, à Tananarive, des cris de joie retentissent à l’issue du compte à rebours. C’est le portrait de la fondatrice et dirigeante de Manda Seafood qui vient de s’afficher sur l’écran géant. Bakoly Razakanavalona et ses proches se lèvent tous ensemble et se congratulent dans un enthousiasme des plus naturels. Et les quatr...