Performance

Réunion

Béatrice Gouyon, championne de l’e-santé avec Logipren

1 fév 2017 | PAR La rédaction | N°316
Le projet du Dr Béatrice Gouyon a connu un véritable coup d’accélérateur dès lors qu’il a été porté par le CHU de La Réunion. Plus d’1,5 million d’euros ont été investis au total, avec le soutien notamment du FEDER, de la Région et de BPI France.
Pédiatre néonatologue spécialisée dans les soins du nouveau-né, Béatrice Gouyon, 49 ans, a mis au point ce logiciel d’aide à la prescription médicamenteuse pour les nouveaux-nés.


« La petite main qui met en place, c’est moi. C’est sûr qu’il faut de l’ambition, mais je me régale dans l’entrepreneuriat, j’adore monter des choses. » Présidente de la SAS saint-pierroise Logiprem, Béatrice Gouyon, 49 ans et maman de cinq enfants, lance en 2017 la version 2 du logiciel Logipren directement en anglais (et qui sera traduit ensuite en français) avec le projet de conquérir les marchés étrangers. Allemagne, Espagne… La start-up a aussi été sélectionnée en octobre dernier par le French Tour China pour aller à la rencontre du marché asiatique avec Business France. « Nous menons actuellement des discussions avec une fondation à Hong-Kong qui a créé 30 hôpitaux dans les campagnes chinoises et est intéressée pour déployer notre logiciel. Nous sommes en recherche de partenariats avec des laboratoires, fondations et éditeurs internationaux qui équipent en France et à l’étranger », indique la directrice scientifique, entourée de deux associés et de trois salariés, avec un pied à terre à Paris, en plus de la TechSud à Saint-Pierre. « En un an, nous sommes passés de 3 à 6 et j’ai recruté pour la première fois de ma vie ! Je manage gentiment et fermement et je n’ai jamais de difficultés à obtenir ce que je veux. » Chez Béatrice Gouyon, l’autorité est naturelle, le sourire toujours de mise.

UNE SOCIÉTÉ PRIVÉE POUR FAIRE AVANCER LA RECHERCHE PUBLIQUE

Testé à partir de mars 2014, d’abord au CHU Terre Sainte (où le projet a été porté avec le soutien de l’Europe et de la Région Réunion), puis dans quelques hôpitaux de Métropole (Necker, Caen, Poitiers, Evry-Courcouronnes), l’entreprise Logiprem équipe aujourd’hui avec son logiciel Logipren un tiers des services de réanimation néonatale de France, 25 services sur 68. 
L’idée est née il y a dix ans dans la tête du professeur Jean-Bernard Gouyon, le mari de Béatrice, alors qu’il était président de la société française de néonatologie. Mais c’est sa femme qui en a fait une réalité. « Un problème d’erreur dans la prescription ou la préparation médicamenteuse a été identifié dans les unités de réanimation néonatale, de l’ordre de 4%. Il concerne les services où les patients sont les plus fragiles avec des prématurés de 700 grammes, un métabolisme qui change de jour en jour, des dosages complexes et où 60% à 70% des médicaments sont utilisés hors recommandations », détaille la pédiatre. 
Équipé d’un calculateur avec des règles métier pour maîtriser les volumes injectés, le logiciel Logipren repose sur un thésaurus néonatal qui donne les recommandations pour les 340 médicaments les plus utilisés. Un travail de fourmi de plus d’un an, réalisé par l’entrepreneure elle-même. Soutenu par le ministère de la Santé, certifié par la HAS (Haute autorité de santé), ce qui lui confère de la crédibilité, le logiciel d’aide à la prescription (LAP) constitue également une base de données formidable pour faire avancer la recherche publique et industrielle, avec l’enregistrement des prescriptions, des données comparées entre les hôpitaux, la possibilité de mener des études, etc.. Après avoir réalisé 250 000 euros de chiffre d’affaires en 2016, Béatrice Gouyon espère tripler ce montant en 2017. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Béatrice Gouyon, championne de l’e-santé avec Logipren

 « La petite main qui met en place, c’est moi. C’est sûr qu’il faut de l’ambition, mais je me régale dans l’entrepreneuriat, j’adore monter des choses. » Présidente de la SAS saint-pierroise Logiprem, Béatrice Gouyon, 49 ans et maman de cinq enfants, lance en 2017 la version 2 du logiciel Logipren directement en anglais (et qui sera traduit ensuite en français) avec le projet...