Happy Few

Réunion

Chatel poursuit son ascension avec les rhums arrangés.

19 fév 2016 | PAR La rédaction
Guillaume Foulon
Alain Chatel (notre photo), patron de la liquoristerie éponyme et alchimiste dans l’âme, peut avoir le sourire. Ses arrangés collectionnent les récompenses internationales et plaisent aux consommateurs. Le « caramel beurre salé » a obtenu une médaille d’argent au Top Rum 2015 alors que « Secret d’épices » avait récoltait de l’or l’année précédente. Au Congrès international des rhums de Madrid 2015, c’était de l’or également pour l’« ananas-vanille », de l’argent pour le « bonbon miel » et du bronze pour le « letchi et gingembre-tangor ». De quoi conforter le leader historique des punchs dans son virage stratégique amorcé en 2013 et visant à diversifier ses produits en misant sur l’innovation. Après avoir commencé avec 25 000 bouteilles d’« arrangés », Chatel a vu ses ventes s’envoler de 70% l’année suivante. Et étant devenu distillateur, il a l’avantage aujourd’hui de pouvoir disposer de son propre rhum.  
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Chatel poursuit son ascension avec les rhums arrangés.

Alain Chatel (notre photo), patron de la liquoristerie éponyme et alchimiste dans l’âme, peut avoir le sourire. Ses arrangés collectionnent les récompenses internationales et plaisent aux consommateurs. Le « caramel beurre salé » a obtenu une médaille d’argent au Top Rum 2015 alors que « Secret d’épices » avait récoltait de l’or l’année précédente. Au Congrès internationa...