Cinq nominés à l’élection de l’Entrepreneur de l’Année - Performance - Ecoaustral.com

Performance

Maurice

Cinq nominés à l’élection de l’Entrepreneur de l’Année

1 mai 2017 | PAR La rédaction | N°319
De gauche à droite : Gérard Guidi (Centre esthétique de l’océan Indien), Yan Mayer (Proxifresh), Yves Ramloll (Africaplus Direct International), Vincent Rogers (Gazcarbo) et Zulaika Sunthbocus (Spoon Consulting).
Choisis par la rédaction de L’Eco austral selon quatre critères précis, ils seront départagés par un sondage et le vote d’un jury. L’heureux élu recevra le IBL Tecoma Award le 16 juin.


Avec son nouveau Master partenaire IBL, L’Eco austral organise cette quatorzième édition du Tecoma Award qui se tient à Maurice depuis 2002. Une élection un peu particulière puisqu’elle se fait toujours sans « candidat ». C’est L’Eco austral qui, après avoir examiné différents parcours d’entrepreneurs, choisit cinq nominés qui doivent répondre à quelques conditions :
- Diriger une entreprise mauricienne existant depuis au moins cinq ans sans en être obligatoirement actionnaire, mais en s’étant distingué dans les quatre critères retenus ;
- Avoir la nationalité mauricienne, de naissance ou par naturalisation ;
- Diriger une entreprise immatriculée à Maurice et employant un minimum de dix salariés à Maurice.

PRÉCISIONS SUR LES QUATRE CRITÈRES

  1. Progression : Il s’agit d’une progression significative du chiffre d’affaires et du résultat sur les trois dernières années. De l’ordre de 30% pour le chiffre d’affaires, éventuellement moins pour le résultat, compte tenu des investissements réalisés.
  2. Innovation : Il s’agit de l’innovation dans un sens large, c’est-à-dire pas seulement « l’innovation de rupture » sur un plan mondial, mais une innovation dans le cadre de l’économie mauricienne. Cela peut concerner les produits ou services, le management, la stratégie marketing, la communication…
  3. Dynamisme à l’extérieur : La progression du chiffre d’affaires réalisé à l’international ou un effort particulier déployé même s’il est récent. Les implantations à l’étranger sont prises en compte, de même que des partenariats à l’international.
  4. Engagement citoyen : Une utilisation judicieuse du dispositif imposé dans le cadre de la CSR (Corporate Social Responsability), l’implication personnelle du chef d’entreprise dans des associations socio-professionnelles ou dans des ONG, les actions en matière de développement durable engagées dans son entreprise.

Le deuxième temps de l’élection consiste en un sondage réalisé par Kantar TNS auprès d’un minimum de 200 chefs d’entreprise mauriciens. Les sondés votent pour le nominé qu’ils considèrent comme le meilleur dans chaque critère. Cela permet d’établir un classement général basé sur le nombre total de voix. Ce classement général compte pour 50% dans l’élection, les autres 50% proviennent du vote d’un jury composé d’au moins cinq personnalités du monde économique de La Réunion, choisies par L’Eco austral parmi ses partenaires du Tecoma Award à La Réunion. Ce jury est présidé par l’Entrepreneur de l’année (élu lors de la dernière édition à La Réunion).

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Cinq nominés à l’élection de l’Entrepreneur de l’Année

 Avec son nouveau Master partenaire IBL, L’Eco austral organise cette quatorzième édition du Tecoma Award qui se tient à Maurice depuis 2002. Une élection un peu particulière puisqu’elle se fait toujours sans « candidat ». C’est L’Eco austral qui, après avoir examiné différents parcours d’entrepreneurs, choisit cinq nominés qui doivent répondre à quelques c...