Performance

Réunion

Classement honorable des équipes péï au 1er Hackathon International

12 mai 2016 | PAR La rédaction
Selon de nombreux analystes, le « hackathon » réinvente l'innovation en entreprise. - DR
La Réunion, Paris, Lyon, Toulouse, Casablanca (Maroc), Tizi Ouzou (Algérie) : pas moins de 6 campus de l’école supérieure d’informatique IPI ont participé, fin avril, au 1er hackathon International de La Réunion, dans les locaux de Campus Réunion, au Port.
Contraction de « hack » et « marathon », le concept du hackathon est né aux États-Unis à la fin des années 1990, au sein de la communauté des développeurs adeptes des logiciels libres. Il s’agit d’un événement de programmation informatique collaborative. 
Au Hackathon International de La Réunion, 16 équipes de 3 à 6 joueurs, soit une centaine de participants au total se sont affronté à distance, sur le thème de la cybersécurité.
En sept heures chrono, les « geeks » ont eu à choisir parmi les défis informatiques de difficulté croissante qui leur étaient proposés. Au total, plus de soixante-dix épreuves multiples (forensic, hardware, web, applicatif, systèmes, cryptologie…). Le but du challenge : résoudre un maximum pour remporter le plus grand nombre de points.

Un classement général et un classement par campus 

À ce petit jeu, les Parisiens se sont imposés au classement international, prenant la 1 et la 2e place, suivis de deux équipes lyonnaises. 
Trois équipes réunionnaises occupent les 5e, 6e, et 7e places : 

  • Dakateam (5e, formée de 4 étudiants en licence à l’IPI)
  • Team Rougail (6e, formée de 5 étudiants en licence à l’IPI, dont une jeune femme)
  • Virtual Team (7e, formée de 5 étudiants en BTS au lycée de Bellepierre). 
     
Cet événement international est une initiative réunionnaise, puisque ce sont 4 étudiants en licence Management des Organisations de TetraNergy Ouest : Romuald Clain, Virginie Festin, Reyhanna Godon et Toulkadevie Soupapoullé, qui en sont à l’origine. Il constitue une première dans l’île, où aucun hackathon (discipline pourtant très populaire en France) n’avait jamais encore été organisé. - DR
Cet événement international est une initiative réunionnaise, puisque ce sont 4 étudiants en licence Management des Organisations de TetraNergy Ouest : Romuald Clain, Virginie Festin, Reyhanna Godon et Toulkadevie Soupapoullé, qui en sont à l’origine. Il constitue une première dans l’île, où aucun hackathon (discipline pourtant très populaire en France) n’avait jamais encore été organisé. - DR


 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Classement honorable des équipes péï au 1er Hackathon International

Contraction de « hack » et « marathon », le concept du hackathon est né aux États-Unis à la fin des années 1990, au sein de la communauté des développeurs adeptes des logiciels libres. Il s’agit d’un événement de programmation informatique collaborative.  Au Hackathon International de La Réunion, 16 équipes de 3 à 6 joueurs, soit une centaine de participants a...