Performance

Madagascar

Climat local des investissements : le gouvernement « satisfait » de la première phase des initiatives à résultats rapides

7 juil 2015 | PAR Njaratiana Rakotoniaina
Le Premier ministre, Jean Ravelonarivo, s’est déclaré satisfait des résultats de la première phase des initiatives à résultats rapides (IRR) car malgré l’insuffisance de budget, 94,98 % des objectifs fixés ont été atteints. - DR
Fin juin, le gouvernement de Jean Ravelonarivo a présenté le bilan de la première phase des initiatives à résultats rapides (IRR). Dans le cadre de l’Africa for results (Afrik4R), ou gestion axée sur les résultats, 100 jours ont été accordés à tous les départements ministériels pour réaliser des actions portant sur les volets gouvernance, économie et social.
Le Premier ministre s’est déclaré satisfait des résultats car malgré l’insuffisance de budget, 94,98 % des objectifs fixés ont été atteints. Pour le volet économie, qui a regroupé 14 ministères, les 59 pistes d’actions IRR identifiées ont été achevées à 91 %. Par exemple, l’Agence de l’or a été mise en place et est maintenant opérationnelle, la société d’État Sirama relancera prochainement ses activités et le draft (avant-projet) de la nouvelle politique énergétique est maintenant disponible. Cette première phase a surtout été une occasion pour mettre à jour, élaborer et finaliser les lois, codes et autres cadres juridique et légal pour certaines activités à l’instar des mines et du pétrole.
Pour une phase expérimentale, les efforts menés jusque là constituent un bon début pour améliorer le climat local des investissements. Cependant, il faut davantage les renforcer car l’impact n’est pas encore perceptible au niveau de la population. De même, les opérateurs économiques ont révélé qu’il faudrait remédier au manque de communication aussi bien au niveau des objectifs que des résultats. Par exemple, l’évaluation pour la compagnie aérienne nationale est de 100 %, mais en termes de résultats, c’est plutôt la grève et ses conséquences qui prédominent. En outre, comme le groupement des entreprises de Madagascar (GEM) l’a souligné, il est nécessaire de consulter les parties prenantes pour les décisions et objectifs à atteindre. En effet, la synergie de tous les acteurs demeure encore la meilleure solution pour la relancer.
Ainsi, comme un remaniement n’est pas encore à l’ordre du jour, le gouvernement devra rectifier le tir pour la deuxième phase de 100 jours qui débutera au mois d’août. La Banque africaine de développement (BAD), financeur de l’évaluation, s’est d’ailleurs déclarée prête pour ce second round qui devra plus se focaliser sur la réalisation des objectifs et priorités du plan national de développement.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Climat local des investissements : le gouvernement « satisfait » de la première phase des initiatives à résultats rapides

Fin juin, le gouvernement de Jean Ravelonarivo a présenté le bilan de la première phase des initiatives à résultats rapides (IRR). Dans le cadre de l’Africa for results (Afrik4R), ou gestion axée sur les résultats, 100 jours ont été accordés à tous les départements ministériels pour réaliser des actions portant sur les volets gouvernance, économie et social. Le Premier ministre s...