Performance

Réunion

Colline Groupe se montre agile et trouve sa place sur le marché

15 nov 2021 | PAR Alain Foulon | N°363
Fondé et détenu par Xavier Fournier et son épouse, Colline Groupe poursuit sa croissance dans la promotion immobilière, l'activité de foncière, la construction et la réalisation de résidences de tourisme. Il se caractérise aussi par son travail en recherche et développement, en phase avec le développement durable.
« L’intégration de plusieurs métiers par notre groupe est une bonne réponse à l’augmentation des coûts. »
« L’intégration de plusieurs métiers par notre groupe est une bonne réponse à l’augmentation des coûts. »    

©Droits réservés
 


Après avoir travaillé pour deux majors du BTP, Bouygues et Vinci, Xavier Fournier a décidé en 2011 de voler de ses propres ailes après avoir lancé à La Réunion, pour le compte de Vinci, Ocidim, spécialisée dans la promotion immobilière. 
Cet ingénieur, diplômé de l’ESTP (École supérieure des travaux publics) et titulaire d’un master en connaissance de l’enveloppe du bâtiment obtenu à Centrale, est un passionné. Mais un passionné qui, avec le concours de son épouse, se montre agile face aux gros acteurs du marché. Son groupe, baptisé Colline en référence au quartier de Saint-Denis où se situe son quartier général, emploie aujourd’hui 50 personnes et affiche un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros. Il développe un volume de programmes immobiliers de 50 millions d’euros. « L’objectif est d’atteindre les 100 millions d’ici à deux ans, précise-t-il. Les besoins du marché sont importants et nous y avons notre place. » Sa capacité d’investissement annuel, actuellement à 10 millions d’euros, passera alors à plus de 15 millions d’euros. 

Une activité intense 

S’il se concentre plutôt sur le segment des logements intermédiaire et « libres », il développe aussi des résidences de tourisme avec sa filiale Colline Resort qui, courant 2022, va lancer la commercialisation d’une opération de 70 lots sur le lagon de l’Ermitage, à Saint-Gilles Les Bains. Le démarrage des travaux est prévu fin 2022 pour une livraison en 2023. Les acquéreurs peuvent bénéficier du statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP), particulièrement attrayant sur le plan fiscal. 
Actuellement, Colline Groupe commercialise à Saint-Denis, rue Tourette (à proximité du Jardin de l’État), un programme de huit logements haut de gamme sur quatre niveaux, comprenant des T3 et T4. Commercialisé en Vente en l’état futur d’achèvement (Vefa) comme la plupart des opérations du promoteur, il devrait voir ses travaux démarrer avant la fin de l’année. 
Avant la fin de l’année sera lancée également la commercialisation d’un programme de 29 logements à Bellepierre. 
Colline Groupe reste propriétaire de 50 % en moyenne de sa production annuelle et développe ainsi une activité de foncière. 

 

Le programme Quartz à Bellepierre comprend 29 logements et sa commercialisation sera lancée avant la fin de l’année.
Le programme Quartz à Bellepierre comprend 29 logements et sa commercialisation sera lancée avant la fin de l’année.   ©Droits réservés
 

Une longueur d’avance 

L’activité se révèle intense actuellement avec, en plus des programmes de Saint-Denis, une opération de 70  logements à Saint-Leu, au bord du lagon, du côté de la gendarmerie. Dans cette station balnéaire de la côte ouest de l’île, très prisée, le m2 de bâti peut atteindre les 5 600 euros. Mais Colline Groupe s’efforce de contenir les prix. Pour son programme de Saint- Leu, la fourchette sera de 3 500 à 5 000 euros le m2, selon la vue (sur le lagon ou pas). Pour contenir les prix et notamment l’augmentation du coût des matériaux de construction et du fret, Xavier Fournier développe la recherche et développement sur les matériaux et les process. Son département Colline Lab va d’ailleurs disposer de ses propres locaux, sur 200 m2, en cours de construction. « Nous travaillons sur des matériaux nobles et à faible impact en CO2, souligne le président de Colline Groupe. Et nous disposons de notre propre unité industrielle qui produit nos menuiseries en aluminium et nos luminaires. L’intégration de plusieurs métiers par notre groupe est une bonne réponse à l’augmentation des coûts. » 
Ayant conduit des projets à l’international pour Bouygues, Xavier Fournier demeure tourné vers l’extérieur. Et il a commencé à engager des collaborations à Maurice et en Afrique du Sud, les deux marchés qui lui semblent les plus porteurs dans la région proche. « Dans la R&D comme dans l’export, il faut avoir toujours une longueur d’avance. »

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Colline Groupe se montre agile et trouve sa place sur le marché

« L’intégration de plusieurs métiers par notre groupe est une bonne réponse à l’augmentation des coûts. »     ©Droits réservés   Après avoir travaillé pour deux majors du BTP, Bouygues et Vinci, Xavier Fournier a décidé en 2011 de voler de ses propres ailes après avoir lancé à La Réunion, pour le compte de Vinci, Ocidim, spécialisée dans la promotion immobi...