Hot

Madagascar

Crime à Sainte Marie : l’Office du tourisme déplore l’emballement médiatique

29 aoû 2016 | PAR
Malgré le crime survenu sur l’île, l’Office du tourisme de Sainte Marie a continué de promouvoir la destination en participant au Madagascar Promotion Tour qui s’est tenu à La Réunion le 26 août. (Photo Stocklib/Konstantin Kalishko).

L’assassinat, sur l’île de Sainte Marie, d’un couple de jeune Français dans la nuit du 20 au 21 août a vite fait le tour des chaînes d’information et des réseaux sociaux. Au grand dam des acteurs du tourisme de cette petite île paisible qui est située sur la côte est de Madagascar et n’avait  jamais connu un pareil fait-divers.
Agées toutes les deux d’une vingtaine d’années, les victimes travaillaient pour l’association Cetamada comme guide touristique et scientifique lors des safaris baleines, l’activité phare de l’île à cette période de l’année.
Rindra Rakotoarisoa, directrice exécutive de l’Office du tourisme de  Sainte Marie, déplore l’emballement médiatique suscité par ce crime : « Certes, il y a eu mort d’homme, mais il y a eu aussi beaucoup d’exagérations dans ce qu’on a pu lire… La population de Sainte-Marie est très attristée par ce qui s’est passé car la plupart des gens vivent plus ou moins du tourisme ». Quoi qu’il en soit, aucune vague d’annulations de séjours n’a été constatée à ce jour. Mais les opérateurs touristiques sont inondés d’appels d’étrangers qui viennent s’enquérir de l’évolution de la situation sur l’île.  
La haute saison touristique, Sainte Marie, s’étale de juillet à la mi-janvier. Cette période coïncide avec le passage des baleines à bosse dans cette partie de l’océan Indien. Chaque année, cette petite île préservée du tourisme de masse, accueille 10 000 visiteurs dont 70% des étrangers, essentiellement des Français et des Réunionnais. Elle a une capacité d’accueil de 1 500 à 2 000 lits.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Crime à Sainte Marie : l’Office du tourisme déplore l’emballement médiatique

L’assassinat, sur l’île de Sainte Marie, d’un couple de jeune Français dans la nuit du 20 au 21 août a vite fait le tour des chaînes d’information et des réseaux sociaux. Au grand dam des acteurs du tourisme de cette petite île paisible qui est située sur la côte est de Madagascar et n’avait  jamais connu un pareil fait-divers. Agées toutes les deux d’une vingtaine d’année...