Performance

Réunion

Danone : le goût de l’innovation

7 juin 2022 | PAR Arnaud Thomelin | N°368
François Amiot s’en va, François Gillet le remplace... Chez Danone Réunion, au Port, la direction générale change, mais la dynamique de développement reste la même. Notamment autour d’une production locale qui s’appuie sur des innovations constantes.
C’est le 1er mars dernier que François Gillet (à g.) a succédé à François Amiot au poste de directeur général de Danone Réunion.
C’est le 1er mars dernier que François Gillet (à g.) a succédé à François Amiot au poste de directeur général de Danone Réunion.  
© Arnaud Thomelin
 


C’est accompagné de son successeur, François Gillet, dont la prise de poste doit intervenir officiellement quelques jours plus tard, que François Amiot, directeur général de Danone Réunion, pénètre en salle de réunion pour s’entretenir avec L’Éco austral. « Aujourd’hui, vous aurez deux directeurs pour le prix d’un », lance tout sourire celui qui est aux commandes de l’usine du Port depuis 2017, et pour lequel l’heure de la retraite a sonné au 1er mars. S’il ne devait retenir qu’un événement de ses cinq années passées à la direction de Danone Réunion, François Amiot n’hésite pas une seconde : « Il s’agit indubitablement du lancement en 2020 d’Oïkos, le premier yaourt à la grecque fabriqué sur l’île. Un rêve devenu réalité ! Et, qui plus est, un succès commercial. Au bout d’un an, la marque Oïkos représentait déjà 8 % de l’activité en frais, avec une croissance qui se poursuit. » Et François Amiot d’insister : « Oïkos est le parfait exemple de la réussite de la stratégie d’innovation qui anime notre unité de production du Port. »
 

Danone Réunion en chiffres

 

Coller aux attentes du consommateur « péi »

Chaque année, la filiale de GBH (Groupe Bernard Hayot) lance en effet sur le marché local 15 à 20 nouvelles références produites dans l’Ouest. En avril, un Oïkos poire-caramel rejoindra d’ailleurs la liste des quelque 200 références Danone (production et distribution comprises) disponibles en magasin. Dont certaines propres au territoire ou ajustées aux palais réunionnais. « À l’échelle planétaire, l’univers Danone est plus que vaste. À nous d’être agiles pour repérer ailleurs ce qui plaira à La Réunion et d’assembler judicieusement les bonnes briques. Il est indispensable de coller aux goûts et aux attentes du consommateur péi. »
Pour se donner les moyens de ses ambitions, Danone Réunion investit donc actuellement dans ce que François Amiot appelle son « camp de base », c’est-àdire l’usine du Port. Sur quatre ans, plus de cinq millions d’euros ont été alloués à la modernisation des équipements. « Notre dynamique d’innovation fait notre force et notre spécificité. Imaginez-vous qu’une usine moyenne en France produit environ 150 000 litres de yaourts par an, pour une trentaine de références. Ici, au Port, nous sortons seulement 6 000 tonnes de yaourts par an, mais pour... 70 références ! »

François Gillet, un grand voyageur

C’est le 1er mars dernier que François Gillet a officiellement succédé au néo-retraité François Amiot au poste de directeur général de Danone Réunion. Après huit années chez Lesieur en début de parcours, ce Breton âgé aujourd’hui de 51 ans vient de passer une vingtaine d’années chez Lactalis. Au sein du groupe laitier de Mayenne et principal concurrent de Danone, François Gillet a occupé différentes fonctions, essentiellement orientées vers le développement commercial. Il a notamment supervisé l’implantation et la distribution au Maghreb et au Moyen-Orient des produits de nutrition infantile Celia. Logiquement, il fut nommé directeur général de Lactalis Algérie par la suite. Son expérience et son savoir-faire en matière de développement ont amené ce grand voyageur à s’envoler ensuite pour le Brésil, avec l’objectif d’y implanter l’activité CHR (cafés-hôtels-restaurants) du groupe Lactalis, en tant que directeur général de Lactalis Food Service Brésil. Avant de poser finalement ses valises, accompagné de son épouse et de quatre de ses cinq enfants, sur l’île intense. Où ce passionné de « kite » devrait pouvoir surfer sur sa parfaite connaissance du marché laitier pour poursuivre le redressement et la marche en avant de Danone Réunion.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Danone : le goût de l’innovation

C’est le 1er mars dernier que François Gillet (à g.) a succédé à François Amiot au poste de directeur général de Danone Réunion.   © Arnaud Thomelin   C’est accompagné de son successeur, François Gillet, dont la prise de poste doit intervenir officiellement quelques jours plus tard, que François Amiot, directeur général de Danone Réunion, pénètre en salle de r...