Leader

Maurice

Daryl Rivet « cybersécurise » l’Afrique et l’océan Indien

1 oct 2018 | PAR Jacques Rombi | N°333
« En Afrique, les cyberattaques touchent autant les PME que les grands comptes car le niveau de protection reste faible… » DR
L’Américain Symantec, leader mondial de la cybersécurité, lui a confié les clefs de l’Afrique et de l’océan Indien depuis 2014. Une responsabilité qui s’inscrit en droite ligne de belles performances qu’il a développées dès 2006 pour la même enseigne à Maurice, avant d’attaquer l’océan Indien, puis le Pacifique.

C’est indirectement, par l’intermédiaire d’Elytis, grossiste pour Microsoft, que Daryl Rivet en est venu à représenter Symantec : « Après des études en informatique qui m’ont mené de Singapour à l’Afrique du Sud en passant par les États-Unis, j’ai intégré en 2003 la DCDM Business School (aujourd’hui Charles Telfair) où j’étais chargé de cours, puis Elytis ». Elytis qui a la carte Symantec pour protéger les particuliers, les PME et les grandes entreprises contre les risques liés aux cyberattaques. « En 2008, nous avions déjà externalisé nos prestations à La Réunion, aux Seychelles ainsi que dans les îles françaises du Pacifique. Et depuis 2014, c’est toute l’Afrique que nous couvrons, soit 52 pays. » Dès 2013, Symantec s’est implanté directement à Maurice, mais Elytis reste son grossiste pour la région. Et c’est cette année-là que Daryl Rivet va intégrer l’enseigne américaine qui l’a déjà distingué en 2009 par l’award du Best technical Presales Symantec Person for Africa alors qu’il était Enterprise Solutions Manager chez Elytis.
Une reconnaissance qui portera ses fruits puisque de 2009 à 2013, il multiplie le chiffre d’affaires par trois, avant de mettre en place un réseau de partenaires à travers le continent.  Le développement de Symantec suit alors un business model qui a fait ses preuves : « Aujourd’hui, nous recensons plus d’un millier de partenaires qui dépendent d’un réseau établi en grandes zones géographiques : Kenya, Nigeria et Maurice. Ils diffusent deux grandes familles de produits qui ciblent les PME et les grands comptes, notamment les groupes bancaires. Il est bien connu que dans le monde, les cyberattaques touchent les PME à plus de 60 %. Mais la situation en Afrique est un peu différente, les attaques touchent autant les PME que les grands comptes car le niveau de protection reste faible… »

Croissance à deux chiffres

Une remarque qui permet de mieux appréhender les belles performances assurées par Daryl Rivet et sa petite équipe sur le continent : une croissance à deux chiffres dans la zone Afrique qui positionne aujourd’hui Symantec comme un leader sur le continent. Les produits diffusés par Symantec permettent à la fois la protection des postes de travail et d’éviter la perte de données en réseau et sur le Web (Symantec ne fait pas de stockage de données). Questionné sur les demandes spécifiques d’adaptation des produits, le Territory Manager Symantec West East Central Africa & Indian Ocean Islands (c’est son titre complet) précise : « Elles portent essentiellement sur le marché du mobile money qui est très dynamique en Afrique. Elles remontent vers notre équipe de services professionnels qui implémente les solutions d’après les besoins et l’environnement du client. »
À Maurice, les demandes des banques portent sur les conformités aux standards PCI-DSS (Payment Card Industry Data Security Standard), nécessaires pour la sécurisation des cartes de paiement électronique. « Nos produits comme nos solutions de chiffrage et notre solution DLP (Data Loss Prevention) sont déjà à ces standards et n’ont pas besoin de customisation spécifique. Et nous travaillons avec nos clients vers la conformité au Règlement général sur la protection des données (GDPR, General Data Protection Regulation). »
Ce Mauricien, marié et aujourd’hui âgé de 36 ans, s’est engagé cette année à suivre des cours en vue de l’obtention d’un MBA International. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Daryl Rivet « cybersécurise » l’Afrique et l’océan Indien

C’est indirectement, par l’intermédiaire d’Elytis, grossiste pour Microsoft, que Daryl Rivet en est venu à représenter Symantec : « Après des études en informatique qui m’ont mené de Singapour à l’Afrique du Sud en passant par les États-Unis, j’ai intégré en 2003 la DCDM Business School (aujourd’hui Charles Telfair) où j’étais chargé de cours, puis Elytis ». Elytis ...