Green

Réunion

Développement durable : Comment La Réunion va changer de visage

1 juil 2019 | PAR Ignace de Witte | N°341

Dans moins de dix ans (2028), La Réunion que vous connaissez sera très différente. Il faudra faire attention en traversant la rue, car les voitures électriques roulent sans faire de bruit. Elles seront également intelligentes, pouvant éclairer la maison en cas de cyclone et échanger de la charge entre elles. Les rues seront moins encombrées car posséder une voiture personnelle coûtera cher alors que les transports en commun seront gratuits. Fini les barquettes en plastique servies au camion-bar, elles seront fabriquées à partir de canne à sucre. Et en faisant le tour de l'île, vous apercevrez au large des éoliennes. 
Avant d’en arriver là, c’est un nouveau modèle sociétal qui devra s’édifier avec les énergies renouvelables et l’économie circulaire dans l’optique de devenir une île autonome en énergie et produisant « zéro déchet ». 
La Réunion a déjà pris de l’avance puisque l’économie y est plus verte que dans l’Hexagone. On recense 1 685 éco-entreprises, travaillant dans l'économie verte, soit 3,6 % des entreprises du secteur marchand non agricole, alors qu’elles ne sont que 2,3 % en France métropolitaine. L’Institut d’émission des départements d’Outre-mer (IEDOM) a publié une note sur le sujet. On y retrouve notamment le secteur des énergies renouvelables (la production comme la R&D), la gestion et la valorisation des déchets, la gestion des espaces naturels, etc. Ces éco-activités comptaient à La Réunion 6 345 emplois en 2016, soit 4 % des emplois du secteur marchand, une part relativement stable depuis 2010. « Les éco-activités ont un rôle central à jouer dans le développement économique du département qui recèle un fort potentiel, notamment en matière de transition énergétique », souligne l’IEDOM.

À LIRE :
- La Réunion doit faire le plein d’énergies renouvelables
- Le charbon est un gros point noir
- La voiture pour tous, c’est fini
- Les voitures électriques chinoises à la conquête de l’Europe
- Des barquettes à base de canne à sucre
- L’économie circulaire peut viser le zéro déchet

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Développement durable : Comment La Réunion va changer de visage

Dans moins de dix ans (2028), La Réunion que vous connaissez sera très différente. Il faudra faire attention en traversant la rue, car les voitures électriques roulent sans faire de bruit. Elles seront également intelligentes, pouvant éclairer la maison en cas de cyclone et échanger de la charge entre elles. Les rues seront moins encombrées car posséder une voiture personnelle coûtera ch...