Happy Few

Réunion

DS 4 Crossback : baroudeuse en talons hauts

1 aoû 2016 | PAR Gilles Michel | N°311
face avant gagne en modernité et les clignotants défilants représentent une offre unique sur le segment.
Autrefois « ligne haut de gamme » de Citroën, DS est devenue une marque totalement indépendante. En perdant ses chevrons, la DS4 a gagné une nouvelle version au look détonnant.


Ces dernières années, les « crossovers » sont devenus incontournables dans le segment des berlines compactes premium et représentent aujourd’hui 30% du marché. Par rapport à la précédente DS4, pas de révolution. Outre le petit clin d’œil à la mythique DS avec ses phares tournants, les nouvelles DS4 adoptent un nouveau regard avec des projecteurs xenon directionnels. La face avant gagne en modernité et les clignotants défilants représentent une offre unique sur le segment.
La Crossback garde la hauteur de caisse de la précédente DS4 quand la « classique » est désormais rabaissée de 3 mm. Pour le look baroudeur, des protections de carrosserie enveloppantes ont été greffées, ainsi que des jantes noires vernies remplissant bien les passages de roues et une paire de barres de toit. L’ensemble est plaisant, avec toujours ce côté « coupé 5 portes surélevé » typique du modèle.
 

Pour le look baroudeur, des protections de carrosserie enveloppantes ont été greffées, ainsi que des jantes noires vernies remplissant bien les passages de roues et une paire de barres de toit.
Pour le look baroudeur, des protections de carrosserie enveloppantes ont été greffées, ainsi que des jantes noires vernies remplissant bien les passages de roues et une paire de barres de toit.
 

 

DES SIÈGES QUI VOUS MASSENT

À bord, les prestations se montrent plus exclusives. L’ergonomie s’améliore avec l’adoption d’un grand écran tactile de 7 pouces permettant d’épurer les commandes. Niveau connectivité, on note l’arrivée du système CarPlay au côté du service MirrorLink, qui permettent de dupliquer l’écran de votre smartphone sur celui du véhicule.
Avec l’option cuir intégral, la planche de bord, les panneaux de portes avant et arrière sont gainés de cuir nappa et cousus main. La planche de bord nécessite à elle seule huit heures de travail manuel d’un sellier. Une option qui donne à l’intérieur de la DS un cachet et une exclusivité rares à ce niveau de gamme. Les superbes sièges « bracelets » peuvent même vous prodiguer des massages. Une option une nouvelle fois inédite dans la catégorie. 
 

L’ergonomie s’améliore avec l’adoption d’un grand écran tactile de 7 pouces permettant d’épurer les commandes.
L’ergonomie s’améliore avec l’adoption d’un grand écran tactile de 7 pouces permettant d’épurer les commandes.
 

UN GAMME DE MOTEURS QUI IMPRESSIONNENT

Mais l’une des évolutions majeures de ces DS4 est qu’elles accueillent enfin des moteurs dignes du positionnement premium souhaité par la marque. Au programme, six moteurs turbo émettant entre 97g/km et 138 g/km de CO2 : trois motorisations essence (un PureTech et deux THP) et trois motorisations Blue HDi. Avec cette offre moteurs, la puissance proposée augmente et s’étend désormais de 120 à 210 ch, le couple progresse pour atteindre une plage de 230 à 400 Nm, et la consommation mixte diminue fortement (de 3,7 à 5,9 l/100 km).
 

L’option cuir intégral avec les superbes sièges « bracelets » qui vous prodiguent des massages.
L’option cuir intégral avec les superbes sièges « bracelets » qui vous prodiguent des massages. 
 

UNE NOUVELLE BOITE DE VITESSE AUTOMATIQUE

Côté Crossback, c’est le diesel 2.0 BlueHDi de 180 ch qui a retenu notre attention avec sa valeur de couple impressionnante permettant de solides relances (400Nm). Seul petit bémol : son niveau sonore assez élevé à l’accélération. Un défaut commun à tous les diesels de cette puissance. Néanmoins, cette Crossback nous a agréablement surpris par son confort grâce à ses nouveaux réglages d’amortisseurs assouplis. Mais aussi et surtout par l’agrément offert par sa nouvelle boîte de vitesses automatique EAT6. Aussi douce que rapide, elle fait oublier la laborieuse boîte robotisée BMP6 qui équipait le modèle jusqu’ici. 
En gommant les défauts de la précédente version, la nouvelle DS4 gagne ses galons dans la cour des compactes premium. Disponible chez CFAO Motors Réunion à partir de 35 100 euros, la Crossback apporte sa touche de « fun » et d’exclusivité à laquelle la clientèle ne devrait pas rester indifférente.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

DS 4 Crossback : baroudeuse en talons hauts

 Ces dernières années, les « crossovers » sont devenus incontournables dans le segment des berlines compactes premium et représentent aujourd’hui 30% du marché. Par rapport à la précédente DS4, pas de révolution. Outre le petit clin d’œil à la mythique DS avec ses phares tournants, les nouvelles DS4 adoptent un nouveau regard avec des projecteurs xenon directionnels. La face ava...