Green

Réunion

Egis retenu pour le futur centre de gestion des déchets du Nord-Est

1 juin 2016 | PAR La rédaction | N°309
Le Centre de gestion multi-filières des déchets (CGMD) traitera, à partir de 2021, plus de 230 000 t/an de déchets ménagers. DR
La filiale de la Caisse des dépôts spécialisée dans l’ingénierie, le montage de projets et l’exploitation a été choisie comme assistant à maîtrise d’ouvrage par le Syndicat intercommunal de traitement des déchets du Nord et de l’Est (SYDNE).


Aujourd’hui, la solution du tout enfouissement des ordures ménagères en Installations de stockage de déchets non dangereux (ISDND) n’est compatible ni avec les capacités restantes des installations existantes ni avec la règlementation et notamment les objectifs de la loi de transition énergétique. Le projet de Centre de gestion multifilières des déchets (CGMD) découle donc directement de cette double problématique. Son objectif est de mettre en œuvre des solutions alternatives de tri, de valorisation et de traitement de déchets répondant aux nouvelles exigences. Le CGMD traitera, à partir de 2021, plus de 230 000 t/an de déchets ménagers. 

DE GROS ENJEUX ÉCONOMIQUES, SOCIÉTAUX ET ENVIRONNEMENTAUX

C’est la pertinence technique et le caractère innovant des solutions alternatives proposées par les équipes Waste Management d’Egis, notamment en matière de valorisation, qui ont convaincu le SYDNE pour qui, ce projet d’envergure représente de forts enjeux économiques, sociétaux et environnementaux. La mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage qui a débuté en mai, pour une durée de six à sept ans, s’étend de la conception à l’exploitation de l’installation et comprendra également l’assistance au choix de montage contractuel du projet et au montage des dossiers de financement. Egis fera appel à ses équipes multidisciplinaires et expérimentées d’ingénieurs et experts pour la partie technique et sera entouré d’Ernst and Young et de Claisse & Associés pour les parties financière, juridique et contractuelle. En outre, le SYDNE pourra bénéficier sur place de l’assistance de l’équipe locale Egis. 
Après de nombreuses missions de traitement de déchets ou de dépollution menées en Polynésie, Martinique, Guadeloupe et Guyane, Egis confirme avec ce nouveau contrat sa présence dans les DROM-COM (départements, régions et collectivités d’Outre-mer) et montre l’importance qu’y prend désormais l’économie circulaire.

EGIS DANS LE DÉTAIL
Groupe international d’ingénierie, de montage de projets et d’exploitation, Egis est une filiale à 75% de la Caisse des dépôts et à 25% d’Iosis Partenaires (actionnariat des cadres partenaires et des salariés). Il a réalisé 937 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015 et emploie 13 000 collaborateurs. En ingénierie et conseil, il intervient dans les domaines des transports, de la ville, du bâtiment, de l’industrie, de l’eau, de l’environnement et de l’énergie. Dans les domaines routiers et aéroportuaires, son offre s’élargit au développement de projets, à l’investissement en capital, aux équipements clés en main, à l’exploitation et aux services à la mobilité. 
UN FORUM INTERNATIONAL SUR L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE
Nexa, l’agence de développement de La Réunion, prépare ce forum qui se tiendra du 26 au 30 septembre 2016. Il s’agit d’attirer une vingtaine de participants de l’extérieur (investisseurs, experts, chercheurs, organismes…), de leur montrer ce qui pourrait être fait à La Réunion et de les mettre en relation avec des acteurs réunionnais pour initier des partenariats. Pour la Région Réunion, qui vient de récupérer la compétence sur le traitement des déchets, dossier autrefois confié au Conseil général, la stratégie consiste à développer l’économie circulaire et de la faire rayonner dans la zone. En clair, La Réunion pourrait devenir un centre régional de traitement et recyclage des déchets. L’Eco austral publiera un dossier sur le sujet en août prochain.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Egis retenu pour le futur centre de gestion des déchets du Nord-Est

 Aujourd’hui, la solution du tout enfouissement des ordures ménagères en Installations de stockage de déchets non dangereux (ISDND) n’est compatible ni avec les capacités restantes des installations existantes ni avec la règlementation et notamment les objectifs de la loi de transition énergétique. Le projet de Centre de gestion multifilières des déchets (CGMD) découle donc direct...