ID

Monde

En route vers la gouvernance mondiale

1 juil 2018 | PAR La rédaction | N°331



Atlas du mondialisme par Pierre Hillard. Édition Le Retour aux Sources (23 juin 2017) ; Format 29 x 29 cm ; 100 illustra -tions et cartes en couleur, 312 pages. 45 euros



Essayiste, docteur en science politique, Pierre Hillard est un spécialiste du « mondialisme » (à ne pas confondre avec la « mondialisation ») qu'il interprète comme un processus technocratique de décomposition des nations. En raison du transfert de compétences politiques, économiques et monétaires à des blocs continentaux en voie d'unification (Union européenne, Union nord-américaine à l'instigation de Robert Pastor, Union des nations sud-américaines, Union africaine, Union eurasienne, etc.), les États vidés de leur substance sont appelés à se disloquer en raison de facteurs multiples, financiers, ethniques et économiques. 
Ainsi, explique Pierre Hillard, le but de l'Union européenne n'est pas la création d'une Europe unie mais d'un bloc euro-atlantique avec l'Amérique du Nord, l'Angleterre faisant le pont entre l'Europe et l'Amérique. Même les États-Unis, en raison de la création en cours de l'Union nord-américaine, sont appelés à éclater en plusieurs entités territoriales, de même que le Canada. Ce processus en cours partout sur la planète permettra à des blocs continentaux débarrassés de leurs États de constituer l'architecture de la gouvernance mondiale. En sept chapitres étayés de nombreuses cartes, l'auteur reconstitue pièce après pièce cet immense puzzle planétaire. À partir de sources officielles, il tente de cerner les causes profondes expliquant pourquoi le monde de 2017 présente des particularités propres à préparer cette gouvernance mondiale.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Monde

En route vers la gouvernance mondiale

Atlas du mondialisme par Pierre Hillard. Édition Le Retour aux Sources (23 juin 2017) ; Format 29 x 29 cm ; 100 illustra -tions et cartes en couleur, 312 pages. 45 euros Essayiste, docteur en science politique, Pierre Hillard est un spécialiste du « mondialisme » (à ne pas confondre avec la « mondialisation ») qu'il interprète comme un processus technocratique de décomposition des nations...