ENL : hausse de 32 % des profits opérationnels - Happy Few - Ecoaustral.com

Happy Few

Maurice

ENL : hausse de 32 % des profits opérationnels

21 fév 2017 | PAR La rédaction
Le groupe ENL a démarré l’année financière 2016-17 sous les meilleurs auspices. Son profit opérationnel pour le semestre se terminant au 31 décembre 2016 a augmenté de 32 % alors que son chiffre d’affaires a crû légèrement pour dépasser la barre des Rs 7 milliards. - DR
Le groupe ENL a démarré l’année financière 2016-17 sous les meilleurs auspices. Son profit opérationnel pour le semestre se terminant au 31 décembre 2016 a augmenté de 32 % alors que son chiffre d’affaires a crû légèrement pour dépasser la barre des Rs 7 milliards. Présentant les résultats semestriels aux analystes financiers, jeudi à l’hôtel Le Labourdonnais, Hector Espitalier-Noël, CEO d’ENL, a avancé que cette performance présage une année meilleure que celle qui l’a précédée pour le groupe. Une année, a-t-il souligné, qui sera dominée par des initiatives d’envergure dans les secteurs hôtelier et immobilier.

« Les secteurs hôteliers et immobiliers sont actuellement nos domaines d’action privilégiés. Nous avons renforcé nos capacités dans l’hôtellerie durant les dernières décennies, en phase avec notre stratégie à long terme pour conforter notre présence dans ce secteur. Notre acquisition récente de parts additionnelles dans NMH au début de 2017 et l’offre d’achat obligatoire qui en a découlé reflètent cette stratégie. Concernant nos activités immobilières, le Smart City Scheme donnera un nouvel élan aux projets de développement foncier du groupe alors que nous relevons le défi d’attirer de nouveaux talents, de nouvelles entreprises ainsi que de l’innovation dans la région de Moka. Ceci dit tous nos secteurs d’activité sont prometteurs », a souligné Hector Espitalier-Noël, Chief Executive Officer du groupe ENL. -DA
« Les secteurs hôteliers et immobiliers sont actuellement nos domaines d’action privilégiés. Nous avons renforcé nos capacités dans l’hôtellerie durant les dernières décennies, en phase avec notre stratégie à long terme pour conforter notre présence dans ce secteur. Notre acquisition récente de parts additionnelles dans NMH au début de 2017 et l’offre d’achat obligatoire qui en a découlé reflètent cette stratégie. Concernant nos activités immobilières, le Smart City Scheme donnera un nouvel élan aux projets de développement foncier du groupe alors que nous relevons le défi d’attirer de nouveaux talents, de nouvelles entreprises ainsi que de l’innovation dans la région de Moka. Ceci dit tous nos secteurs d’activité sont prometteurs », a souligné Hector Espitalier-Noël, Chief Executive Officer du groupe ENL. - DA
 


Les résultats du premier semestre de l’année 2016-17 reflètent la bonne performance des différentes activités sectorielles du groupe, notamment celui du secteur agro-industriel. La hausse des profits de ce secteur, passant de Rs 159 millions à Rs 204 millions, est due principalement aux revenus liés aux activités cannières portés par un meilleur tonnage et un prix de sucre en hausse. Les autres activités du secteur, notamment la production de poulet et les services d’aménagement paysager ont aussi participé à la hausse du profit. Le groupe Eclosia, associé d’ENL, a contribué une part significative aux résultats grâce à une performance en croissance continue.
Le secteur logistique a connu un essor, les bénéfices nets après impôts du groupe dans ce domaine ayant atteint Rs 81 millions, comparer à Rs 68 millions pour la période correspondante en 2015. Ces bons résultats sont dus notamment à la performance des nouvelles filiales kenyanes de Velogic ainsi que du secteur du fret international.
Les parcs locatifs commerciaux et de bureaux du groupe ont maintenu leur bonne performance, notamment grâce à Bagatelle Mall et à la réouverture réussie du Centre Commercial Phoenix à la fin de 2016
Les activités hôtelières du groupe ENL, menées par Véranda Resorts et Heritage Resorts, ont connu une meilleure performance grâce à des taux d’occupation et des revenus en hausse. La société associée New Mauritius Hotels a aussi connu une bonne performance de ses activités mauriciennes. Cependant ses profits ont été impactés par des pertes opérationnelles et des dépréciations exceptionnelles liées à ses activités au Maroc. La part de la perte attribuable à ENL, s’élevant à Rs 198 millions, est venue affecter les résultats du secteur hôtelier du groupe qui affiche une perte de Rs 56 millions.
Les efforts et initiatives pour améliorer la performance de certaines opérations du secteur Commerce & Industry ont permis d’atteindre de meilleurs résultats opérationnels. La récente restructuration financière via la levée d’emprunts obligataires de CIPF permettra de diminuer le cout de la dette dans le futur. Un retour à la profitabilité de ce secteur est attendu pour cette année. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

ENL : hausse de 32 % des profits opérationnels

 « Les secteurs hôteliers et immobiliers sont actuellement nos domaines d’action privilégiés. Nous avons renforcé nos capacités dans l’hôtellerie durant les dernières décennies, en phase avec notre stratégie à long terme pour conforter notre présence dans ce secteur. Notre acquisition récente de parts additionnelles dans NMH au début de 2017 et l’offre d’achat ...