Green

Monde

Faisons le point !

1 déc 2016 | PAR Laurent Gajac | N°315
Vous voilà à la fin de l’année et aux portes de la nouvelle. C’est l’heure de la réflexion. Aujourd’hui, vous devez affronter un monde du travail toujours en mouvement. Face à cette réalité, il est utile d’être flexible, prêt à se mobiliser sur de nouveaux projets, à évoluer, à changer de métier.


Vous devez mettre tous les atouts de votre côté, ce qui se traduit par la nécessité de connaître ou de reconnaître vos savoirs, savoir-faire, mais aussi vos savoir-être. Cette connaissance vous permet d’anticiper et d’agir sur les situations et donc d’être libre de choisir. C’est dans cette perspective que s’établit votre réflexion, elle vous permet de faire le point, de vous situer, de vous mettre en mouvement et de regarder votre avenir.
Vous vous demandez en quoi la réflexion permet d’être dans l’action et de vous impliquer éventuellement dans un changement ou une évolution professionnelle ? Ressentez-vous parfois de la démotivation, de la lassitude, le sentiment de ne plus évoluer, de ne plus éprouver de satisfaction, comme un doute quant à vos capacités professionnelles, la perte du sens à vos actions ? Si oui, alors, c’est l’indicateur qu’il est l’heure de prendre du recul et d’identifier les difficultés que vous avez rencontrées. Menez votre réflexion doit vous permettre d’analyser vos compétences professionnelles, mais également personnelles (retrouver du sens), afin de (re)définir un projet personnel ou professionnel, voire viser un projet de formation. 

MODE D’EMPLOI

  1. Prenez votre temps car cette réflexion sollicite de l’investissement personnel pour vous projeter dans l’avenir, cela demande du temps et de la volonté pour se préparer à... (un coach peut aider).
  2. Questionnez-vous ! L’objectif est de faire à nouveau connaissance avec vous-même : vos valeurs et croyances, compétences acquises et talents, ainsi que l’analyse de vos besoins. Et aussi que voulez-vous ? Identifier des directions, des premières étapes et, finalement, une première prise de conscience sur la faisabilité de votre projet ? Mieux vous connaître, donc, et vous rendre compte de votre potentiel mais également de vos limites, dans le sens de savoir ce que vous ne voulez ou ne pouvez pas faire.
  3. Confrontez-vous à la réalité, autrement dit aux possibilités qui vous sont proposées. « N’importe qui ne peut pas se lancer dans n’importe quoi. » L’idée est de prendre en compte la vraie vie, celle qui est faite d’émotions, d’événements, d’intensité, de combats, de réussites et d’apprentissage, mais aussi de routine, car c’est choisir aussi vos nouvelles contraintes et, in fine, être ok avec ça. 

Un nouveau chemin ne se construit pas simplement autour d’objectifs, de projets et d’aptitudes. Ce chemin, c’est une partie de vous, un prolongement de vous, c’est pourquoi il est important de choisir celui qui vous correspond au mieux et qui vous convient réellement.
Aujourd’hui, dans le monde du travail, il y a un véritable culte de la performance, de la rentabilité, cette pression de plus en plus forte peut vous déstabiliser. Parfois même être en décalage avec vos valeurs. Alors, pour retrouver du sens, vous devez faire le point et recréer l’équilibre. Le bénéfice n’est pas anodin car, pour celui ou celle qui s’y colle, c’est une expérience positive qui permet une (re)valorisation de l’estime de soi et qui, quoi que vous décidiez, aura permis de mieux vous connaître et cela pour une meilleure perspective de votre avenir. Point final.
Laurent Gajac

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Monde

Faisons le point !

 Vous devez mettre tous les atouts de votre côté, ce qui se traduit par la nécessité de connaître ou de reconnaître vos savoirs, savoir-faire, mais aussi vos savoir-être. Cette connaissance vous permet d’anticiper et d’agir sur les situations et donc d’être libre de choisir. C’est dans cette perspective que s’établit votre réflexion, elle vous permet de faire le point, de vo...