Hot

Madagascar

Fermeture partielle des frontières pour se prémunir du coronavirus

16 mar 2020 | PAR Njaratiana Rakotoniaina
Face à l’extension de la pandémie en Europe et dans les deux îles françaises voisines, des mesures sélectives ont été adoptées par l’État malgache pour se protéger de l’invasion du virus. - DR
Face à l’extension de la pandémie en Europe et dans les deux îles françaises voisines, des mesures sélectives ont été adoptées par l’État malgache pour se protéger de l’invasion du virus.

« Pour le moment, Madagascar est au niveau zéro, c’est-à-dire, aucun cas de Coronavirus n’a encore été détecté dans le pays » a annoncé le président de la République lors d’une déclaration à la Nation samedi dernier. La Grande île n’est pas encore infectée par le Covid-19 mais l’État a décidé de renforcer les mesures pour se prémunir de la pandémie. Différentes dispositions ont déjà été prises tels que la suspension des liaisons aériennes avec la Chine et l’Italie, la mise en quarantaine de tous les passagers ayant séjourné dans les pays à risque ou encore la mise en place d’un plan de contingence financé par la Banque mondiale à hauteur de 3,7 millions de dollars. Et suite à la consultation d’entités concernées comme les professeurs et les spécialistes locaux de la médecine ainsi que des représentants de l’Organisation mondiale de la santé, Madagascar suspend certaines de ses liaisons aériennes et maritimes. 
Tous les vols en provenance de l’Europe notamment de la France, de l’Italie, de l’Espagne et de l’Allemagne ainsi que ceux de La Réunion et Mayotte sont suspendus. Désormais, seul l’aéroport international d’Ivato se chargera de tous les vols internationaux et les bateaux de croisière sont de même interdits d’accoster dans les ports malgaches. Ces nouvelles dispositions s’appliquent sur un délai de 30 jours reconductibles et sont applicables depuis la mi-mars. Les ressortissants malgaches et expatriés dans les pays concernés par ces mesures ont jusqu’au 19 mars pour rentrer au pays. Les vols en provenance des pays non infectés notamment ceux d’Afrique ainsi que les échanges commerciaux comme la circulation des marchandises se poursuivent normalement.

Le tourisme affecté

La Grande île ferme ainsi partiellement ses frontières notamment aux transports de personnes. Et avec ces nouvelles mesures, le tourisme est le premier secteur de l’économie malgache à en être affecté.

Air Madagascar qui bat déjà de l’aile se retrouve cloué au sol car les principales dessertes de la compagnie sont la France, la Chine et La Réunion. - DR
Air Madagascar qui bat déjà de l’aile se retrouve cloué au sol car les principales dessertes de la compagnie sont la France, la Chine et La Réunion. - DR
 

Les agences des voyages et les hôtels enregistrent également plusieurs annulations en cascade. Le secteur accuse ainsi le coup mais accepte la décision étatique. Les opérateurs concernés espèrent trouver des solutions pour atténuer les effets de ces mesures et afin de pouvoir relancer les activités une fois les risques écartés. En ce sens, une réunion avec le ministère de tutelle a été organisée.


 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Fermeture partielle des frontières pour se prémunir du coronavirus

« Pour le moment, Madagascar est au niveau zéro, c’est-à-dire, aucun cas de Coronavirus n’a encore été détecté dans le pays » a annoncé le président de la République lors d’une déclaration à la Nation samedi dernier. La Grande île n’est pas encore infectée par le Covid-19 mais l’État a décidé de renforcer les mesures pour se prémunir de la pandémie. Différentes dispo...