Performance

Côte d'Ivoire

Fin de la 7ème édition du Forum pour la révolution verte en Afrique

12 sep 2017 | PAR La rédaction
Forum pour la révolution verte en Afrique


Ouverte le lundi 4 septembre au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan sous le thème « Accélérer la marche de l’Afrique vers la prospérité : contribuer à la croissance d’économies inclusives et à la création d’emplois grâce à l’agriculture », la 7ème édition du Forum pour la révolution verte en Afrique (AGRF) s’est achevée aujourd’hui.

La rencontre qui se tenait pour la première fois dans un pays francophone a rassemblé plus de 1 300 délégués dont les chefs d’Etats, les représentants d’ONG, les scientifiques, les acteurs du secteur privé ainsi que plusieurs partenaires techniques et financiers.

Les participants ont assisté à plusieurs conférences et présentations abordant diverses problématiques allant de l’emploi des jeunes dans l’agriculture, au rôle des femmes en passant par l’amélioration de l’accès aux marchés et aux intrants agricoles.

Parmi les principaux débouchés de cette édition, on retiendra notamment la signature d’un mémorandum d’entente entre Mamadou Sangafowa Coulibaly, ministre ivoirien de l’Agriculture et du développement rural et Agnès Kalibata présidente de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), pour l’établissement de bureaux de l’Organisation sur le sol ivoirien.

A noter également, la signature de nombreux accords de coopération et de partenariat d’une valeur globale de 6,5 milliards $.

Prenant la parole lors de la conférence de presse de clôture, M. Sangafowa qui préside également la conférence des Ministres de l'Agriculture région Afrique pour la FAO, s’est dit confiant quant au respect des engagements pris et appelé à une plus grande responsabilité du secteur public dans l’agriculture.

« On ne peut pas attendre du privé qu’il investisse dans les infrastructures routières pour faciliter l’évacuation des produits agricoles, dans les barrages de retenues d’eau pour l’irrigation, dans la structuration des paysans.», explique-t-il.   

Plus globalement, notons qu’au-delà du plaidoyer politique et de l’activisme déployé par les parties prenantes, cette conférence a le mérite de déplacer le curseur vers les petits producteurs et faire ressortir la nécessité d’une approche holistique de l’agriculture au-delà du segment de la production.

Parce qu’elle permet de faire collaborer un large panel d’acteurs, à des niveaux de décision très différents, l’AGRF peut aujourd’hui revendiquer la place de principale rencontre agricole du continent.   

Espoir Olodo, envoyé spécial (Source Ecofin)

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Côte d'Ivoire

Fin de la 7ème édition du Forum pour la révolution verte en Afrique

 Ouverte le lundi 4 septembre au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan sous le thème « Accélérer la marche de l’Afrique vers la prospérité : contribuer à la croissance d’économies inclusives et à la création d’emplois grâce à l’agriculture », la 7ème édition du Forum pour la révolution verte en Afrique (AGRF) s’est achevée aujourd’hui. La rencontre qui se tenait pour la...