Performance

Afrique/France

Fin du franc CFA qui devient l’« eco »

21 mai 2020 | PAR La rédaction
Le franc CFA devrait être remplacé, le 1er juillet 2020, par l'Eco. @flickr - Philip Brewer
« Perçu comme l’un des vestiges de la Françafrique », selon les propres mots du président français, Emmanuel Macron, le franc CFA n'existe plus en Afrique de l'Ouest. Il devrait être remplacé, le 1er juillet 2020, par l'Eco, la future monnaie commune de l'Afrique de l'ouest.

Ayant cours dans huit États d’Afrique de l’ouest, le franc CFA était la monnaie du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo. Cette monnaie vient officiellement de disparaitre. Et c’est à… Paris que la décision de la disparition de cette monnaie dénoncée par ses opposants comme « colonialiste » a été prise en Conseil des ministres.
Cette décision fait suite à la réforme du franc CFA lancée en décembre dernier.
Conséquence concrète de cette disparition, la Banque centrale des États d'Afrique de l'Ouest (BCEAO) ne déposera plus la moitié de ses réserves de change auprès du Trésor français, obligation perçue comme humiliante par les adversaires du franc CFA.
Mais la France garantira toujours, jusqu’à l’arrivée de l’eco, une parité fixe avec l'euro (1 euro = 655,96 francs CFA).

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Afrique/France

Fin du franc CFA qui devient l’« eco »

Ayant cours dans huit États d’Afrique de l’ouest, le franc CFA était la monnaie du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo. Cette monnaie vient officiellement de disparaitre. Et c’est à… Paris que la décision de la disparition de cette monnaie dénoncée par ses opposants comme « colonialiste » a été prise en C...