Green

Madagascar

Fort engagement humain pour l'institution de microfinance ACEP

« Nous nous appuyons sur la valorisation de nos ressources humaines. C’est elles qui font de nous une entreprise performante aujourd’hui », fait valoir Mahefa Edouard Randriamiarisoa, le directeur général. Njaratiana Rakotoniaina
Pour assurer sa croissance, l'Agence de crédit pour l'entreprise privée (Acep) mise sur le développement de son personnel. Mais aussi de ses clients, 65 000 petites entreprises malgaches ayant déjà profité de ses financements.

L’institution de microfinance Acep a pour principale activité le financement des petites et moyennes entreprises malgaches en zones urbaine et périurbaine. Outre l’épargne et les divers autres produits financiers, elle appuie leurs projets avec des crédits allant de 50 à 50 000 euros.
Dans le secteur depuis 1995, elle compte aujourd’hui plus de 30 000 clients entrepreneurs, 18 agences et une vingtaine de points de services. Depuis ces cinq dernières années, elle fait état d'une croissance annuelle de l’ordre de 20 %. En 2016, par exemple, elle a réalisé un résultat net de 1,42 million d’euros pour un produit net bancaire de 4,85 millions d’euros. Ce dynamisme proviendrait notamment du solide engagement humain aussi bien en interne qu’en externe.

Valorisation du capital humain

L’Acep croit  en la qualité des ressources humaines locales, comptant 520 collaborateurs malgaches répartis sur presque tout le territoire et dont la majorité est des femmes. « Nous nous appuyons sur la valorisation de nos ressources humaines. C’est elles qui font de nous une entreprise performante aujourd’hui », explique Mahefa Edouard Randriamiarisoa, le directeur général. L’Acep mène depuis cinq ans des réformes internes, notamment en matière de gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences. « Nous consacrons chaque année davantage de budget pour le renforcement de capacité de nos collaborateurs. L’investissement coûte cher mais rapporte encore plus, et pas qu’en résultat financier, également en impact social au niveau des clients et du personnel », fait valoir le DG. 
Afin d’évaluer le potentiel de sa nouvelle démarche par rapport à ce qui se fait dans le pays et pour avoir un feed-back de ses employés, l'Acep a décidé de participer au concours Trophée HEC Paris-Bernard Ramanantsoa. Une initiative payante car, sur 600 entreprises en lice, elle s'est retrouvée finaliste dans la catégorie de la Meilleure politique en ressources humaines  et a même remporté le titre dans celle du Meilleur manager de l’année 2017. 

Plus d’impacts

L'Acep s’est même investie dans l’engagement humain externe, car sa principale raison d’existence est d’arriver à financer les personnes qui n’ont pas accès aux services financiers traditionnels. Elle finance énormément de petites entreprises, notamment individuelles, qui sont peu structurées et peu formalisées. Elle prend soin de les accompagner et cela a permis de financer pas moins de 65 000 petites structures malgaches dont la grande majorité s’est bien développée. Par ailleurs, l’institution compte se tourner vers la finance digitale afin de mettre à la disposition de sa clientèle tout un arsenal d’outils de technologies numériques qui permettront de déployer des produits et services à moindre coûts. 
Elle s’appuiera à cet effet sur la téléphonie mobile et le mobile banking tout développant ses propres réseaux de distributions alternatives. Et pour avoir plus d’impact au-delà du strict cadre financier, elle offre à ses clients une prise en charge santé totalement gratuite et pouvant atteindre jusqu’à 100 % de remboursement, à travers sa branche Adéfi Santé. « À moyen terme nous espérons offrir d’autres services liés à la santé et l’éducation », confie le responsable.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Fort engagement humain pour l'institution de microfinance ACEP

L’institution de microfinance Acep a pour principale activité le financement des petites et moyennes entreprises malgaches en zones urbaine et périurbaine. Outre l’épargne et les divers autres produits financiers, elle appuie leurs projets avec des crédits allant de 50 à 50 000 euros. Dans le secteur depuis 1995, elle compte aujourd’hui plus de 30 000 clients entrepreneurs, 18 agences e...