Performance

Réunion

Frédéric Narassiguin voit toujours plus loin avec Optic Développement

1 sep 2016 | PAR Alain Foulon | N°312
« Optique de Bourbon (ODB), c’est du premium local ; Afflelou, c’est du premium national et Optical Discount, c’est un discounter international. Au sein d’ODB, nous développons aussi des produits liés à la santé. » Guillaume Foulon
À partir d’Optique de Bourbon, il a construit un groupe leader qui s’est diversifié à travers plusieurs enseignes et une gamme très large de produits. Master franchisé Alain Afflelou, il s’attaque désormais à l’export.

Optique de Bourbon et aujourd’hui Optic Développement, c’est une belle réussite d’entreprise réunionnaise dans un secteur très concurrentiel où l’on ne compte pas moins de 30 enseignes et 106 magasins d’optique. Le groupe Optic Développement a réalisé quelque 20 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015 et emploie 200 salariés (avec les apprentis). Tout commence en 1981 lorsque l’oncle de Frédéric, Germain Narassiguin, pharmacien au Port, face à la clinique Jeanne d’Arc, et plusieurs médecins de cet établissement, dont Michel Deleflie, son futur dirigeant et propriétaire, décident de lancer une enseigne d’optique en commençant par l’ouest, très pauvre en la matière. Après Le Port et Saint-Paul, ce sera le tour de Saint-Denis en 1983 où Optique de Bourbon viendra concurrencer le leader Chevillard. « À partir de là, on compte l’ouverture d’un magasin à peu près tous les deux ans et dans toute l’île », explique Frédéric Narassiguin qui fera son entrée dans l’entreprise en 1998, à l’issue de ses études d’opticien en France métropolitaine. On lui confie la direction d’un magasin dès 1999 et il reprend le chemin de l’école pour obtenir à l’IAE une licence et une maîtrise en management et en gestion. Un bagage fort utile puisqu’il devient assez vite directeur adjoint d’Optique de Bourbon. Il poursuit sa formation continue jusqu’au Master 2 et, en 2007, le voilà à la tête de l’entreprise alors qu’il n’a que 31 ans. Optique de Bourbon compte 12 magasins dont un à Mayotte. En neuf ans, ce nombre d’implantations passera à 31 avec les enseignes Afflelou, puis Optical Discount, en complément d’Optique de Bourbon.

UNE VISION CLAIRE DU MARCHÉ

Aujourd’hui, Frédéric Narassiguin est le président du groupe Optic Développement et il en est aussi l’actionnaire à hauteur de 11%. Sa réussite repose sur une vision très claire du marché et de ses évolutions, avec le développement par exemple d’une offre audio qui répond au vieillissement de la population, mais avec aussi une bonne dose d’audace. Il ne craint pas d’ouvrir des espaces de 100 mètres carrés réservés au sportifs, véritables magasins au sein de deux magasins Optique de Bourbon en attendant un magasin à part entière qui « proposera toutes les lunettes qui existent au monde pour tous les sports ». On lui doit aussi quatre magasins destinés aux enfants, sous l’enseigne locale « ODB Kids », alors qu’il n’existe que dix magasins de ce type dans toute la France. Rien d’étonnant, dans ces conditions, à ce que le Syndicat des importateurs et distributeurs en optique lunetterie (SIDOL) lui ait décerné en 2016 le titre national d’« opticien de l’année ».

LA MASTER FRANCHISE AFFLELOU POUR L’INTERNATIONAL

Le rachat des magasins Afflelou de La Réunion en 2012 permet de détenir également la master franchise de cette enseigne pour l’océan Indien. Et comme Afflelou a racheté l’enseigne française Optical Discount en 2015, une nouvelle opportunité se présente en vue de segmenter l’offre. « Optique de Bourbon (ODB), c’est du premium local ; Afflelou, c’est du premium national et Optical Discount, c’est un discounter international. Au sein d’ODB, nous développons aussi des produits liés à la santé. » La master franchise Afflelou permettra d’ouvrir un magasin sous cette enseigne à Mayotte en octobre 2016 et un magasin à Maurice en novembre, au sein du centre commercial Jumbo Score de Phoenix. À Maurice, on trouve les opticiens Mathieu et Iqbal Jaufarely, mais aussi l’audioprothésiste Marie Daruty dans cette franchise Afflelou. Une grande première dans une île où il n’existait jusqu’alors que des enseignes locales. Le développement international passe donc par Afflelou en attendant Optical Discount. 

UN PROJET : SORTIR DES MAGASINS

À La Réunion, la croissance demeure forte, soutenue à la fois par l’essor démographique et le vieillissement de la population. Un 19e magasin Optique de Bourbon ouvrira d’ailleurs ses portes en 2017 à Mon Caprice, quartier de Saint-Pierre. Outre sa diversification dans l’acoustique, Optic Développement élargit sans cesse sa gamme de produits dans l’optique avec, par exemple, Kodak Lens, marque de verres Kodak et de magasins rachetée par Essilor. Frédéric Narassiguin veut en faire une master franchise. Il a aussi choisi l’Américain FGX (racheté par Essilor) qui est le leader des « readers », ces loupes qu’on trouve en pharmacie, et des lunettes solaires à petits prix. Le président d’Optic Développement veut occuper tous les segments du marché et pas seulement par la diversification des produits. Il pense par exemple à sortir des magasins pour aller dans les EHPAD (Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) et dans les entreprises. Toujours une vision d’avance…

PROGRESSION
Depuis 2007 que Frédéric Narassiguin se trouve à la tête de l’entreprise, le nombre de magasins est passé de 12 à 31, sous les enseignes Optique de Bourbon, Alain Afflelou et Optical Discount. De quoi générer un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros en 2015. 

INNOVATION
Des espaces de 100 mètres carrés destinés aux sportifs dans deux magasins et bientôt un magasin à part entière avec toutes les lunettes du monde pour tous les sports. Quatre magasins « ODB Kids » dédiés aux enfants alors qu’il n’en existe que dix de ce type en France. Création en cours d’une master franchise avec Kodak Lens. 

DYNAMISME À L’EXTÉRIEUR
Après l’ouverture, dès 1991, d’un magasin Optique de Bourbon à Mayotte, la master franchise Afflelou permet dans cette île une ouverture sous cette enseigne en octobre 2016, puis en novembre à Maurice, en attendant Anjouan et Tananarive en 2017. La master franchise Optical Discount devrait aussi soutenir ce développement international.

ENGAGEMENT CITOYEN
Frédéric Narassiguin, qui a dû aller obtenir son diplôme d’opticien en France métropolitaine, est très sensible au développement d’une offre locale de formation. En tant que président du syndicat des opticien (dont il est vice-président aujourd’hui), il a suscité la création d’une école de professionnalisation à Saint-Gilles Les Hauts qui propose Bac pro, BTS et licence d’optique, et un master en 2017. Optic Développement est aussi impliqué dans les missions humanitaires du docteur Firoze Koytcha à Madagascar en fournissant des lunettes. Jusqu’à 1 400 par mission.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Frédéric Narassiguin voit toujours plus loin avec Optic Développement

Optique de Bourbon et aujourd’hui Optic Développement, c’est une belle réussite d’entreprise réunionnaise dans un secteur très concurrentiel où l’on ne compte pas moins de 30 enseignes et 106 magasins d’optique. Le groupe Optic Développement a réalisé quelque 20 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015 et emploie 200 salariés (avec les apprentis). Tout commence en 1981...