ID

Madagascar

Fuite des cerveaux dans les TIC

1 oct 2018 | PAR La rédaction | N°333

Selon le Groupement des opérateurs des technologies de l’information et de la communication (Goticom), le secteur malgache des TIC génèrerait 140 millions de dollars par an avec plus de 75 000 emplois directs et indirects. Mais depuis quelques années, cette dynamique est menacée par un « pillage » des ressources intellectuelles en informatique par les pays francophones comme la France ou encore le Canada. Des entreprises étrangères auraient déjà débauché près d’un millier d’ingénieurs, via des cabinets de recrutement internationaux. Et bien que les ingénieurs informatiques soient généralement trois fois mieux payés que les ingénieurs des autres secteurs à Madagascar, ils préfèrent partir même s’ils sont moins bien rémunérés que leurs homologues étrangers pour des profils et compétences identiques. Cette fuite des cerveaux touche les grandes entreprises informatiques qui enregistrent annuellement un turnover de l’ordre de 30 % alors que le pays ne compte que 15 000 ingénieurs dans le domaine. Le Goticom encourage les entreprises étrangères à s’implanter à Madagascar afin d’éviter les pertes de compétences et procurer de la valeur ajoutée au secteur. Le groupement propose également former davantage d’ingénieurs et de techniciens supérieurs. 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Fuite des cerveaux dans les TIC

Selon le Groupement des opérateurs des technologies de l’information et de la communication (Goticom), le secteur malgache des TIC génèrerait 140 millions de dollars par an avec plus de 75 000 emplois directs et indirects. Mais depuis quelques années, cette dynamique est menacée par un « pillage » des ressources intellectuelles en informatique par les pays francophones comme la France ou ...