Green

Madagascar

Funhol débarque sur le marché de l’énergie alternative

L’éthanol combustible Funhol produit par l’entreprise FP Mesic est une source d’énergie alternative essentiellement à usage domestique, vendue de 0,75 à 0,81 euro le litre et provenant de matières premières locales dont la canne à sucre produite à Brickaville et à Nosy Be. - Tsirisoa Rakotondravoavy
L’entreprise FP Mesic met sur le marché malgache l’éthanol combustible sous la marque Funhol. Lancé officiellement à l’occasion du deuxième salon des industries de Madagascar (SIM) 2014, ce nouveau combustible représente une alternative pour les ménages malgaches.

Sous la marque Funhol, l’éthanol produit par l’entreprise FP Mesic (Malagasy Ethanol and Stove Industrial Compagny Sarl) sera mis en vente prochainement sur le marché local. Ce combustible est destiné à la cuisson et constitue une source d’énergie alternative au charbon de bois, utilisé par 85% de la population malgache. Ce nouveau combustible a marqué la deuxième édition du salon des industries de Madagascar (SIM) 2014, qui s’est déroulé du 11 au 14 septembre 2014 au Palais des Sports de Tananarive. Il sera disponible sur le marché par bidons de 5 litres et dans des bouteilles de 1 litre, à un prix de 0,75 à 0,81 euro le litre. « Ce prix pourra descendre, explique Armand Andriaoelimalala, directeur du processus industriel de FP Mesic. Lorsque toute la chaîne sera bien au point, de l’intrant à la distribution, et que le marché se développera, ce prix connaîtra une baisse importante. Pour le futur, nous nous donnons comme objectif de concurrencer le charbon de bois. »
L’aboutissement du projet résulte de la convergence de plusieurs opérateurs. D’un côté le groupe Funreco, regroupant des sociétés présentes dans l’assurance et la communication, représenté par FP Mesic et, de l’autre côté, le groupe Maimoon, représenté par les sociétés Dipco et Pama, des leaders locaux sur le marché de l’entretien et de la plasturgie.
Funhol est un produit local utilisant les matières premières locales et a été conditionné dans le but de préserver l’environnement tout en se substituant au charbon de bois pour les ménages. Le conditionnement et la distribution de ce combustible sont assurés par la société Dipco. Quelque 10 000 planteurs interviennent sur une surface de 20 000 hectares dans la production des matières premières, dont principalement la canne à sucre, notamment sur deux sites à Madagascar : Brickaville, une ville de l’est de la Grande île et sur l’île touristique de Nosy Be. L’utilisation de l’éthanol permettra de réduire l’émission de CO2 mais également de lutter contre la déforestation. La production à grande échelle de canne à sucre constitue la clé du succès pour ce projet de production d’éthanol. En effet, une tonne de canne à sucre permet d’obtenir entre 65 à 75 kilos d’éthanol à 95%. Le kilo d’éthanol équivaut à 1,14 litre, ce qui signifie qu’une tonne de canne à sucre peut produire jusqu’à 1 140 litres d’éthanol.
Il faut souligner que l’éthanol combustible est différent de l’éthanol carburant. Le premier est destiné à l’usage de combustible domestique tandis que le second est utilisé pour faire fonctionner les moteurs thermiques en remplacement des carburants à base de pétrole. Techniquement, c’est le taux d’alcool qui fait leur différence car les combustibles avoisinent les 90% alors que l’éthanol carburant atteint jusqu’à 99,99% de teneur en alcool.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Funhol débarque sur le marché de l’énergie alternative

Sous la marque Funhol, l’éthanol produit par l’entreprise FP Mesic (Malagasy Ethanol and Stove Industrial Compagny Sarl) sera mis en vente prochainement sur le marché local. Ce combustible est destiné à la cuisson et constitue une source d’énergie alternative au charbon de bois, utilisé par 85% de la population malgache. Ce nouveau combustible a marqué la deuxième édition du salon d...