ID

Réunion

Gilles Bojan immortalise le personnage Paul Vergès

1 juin 2016 | PAR Alain Foulon | N°309
Gilles Bojan raconte la vie d’une figure hors du commun. Un métis franco-vietnamien, révolutionnaire réunionnais passé dans la clandestinité, accusé du meurtre d’Alexis de Villeneuve, proche de Mao Zedong et d’Hô Chin Minh et, finalement, sénateur de la République française. Guillaume Foulon
Cet ancien homme de radio, devenu Réunionnais d’adoption et romancier, est tombé sous le charme d’un « monument » politique âgé aujourd’hui de 91 ans et en tire un livre de 193 pages qui se lit comme un roman.


On l’aime ou on le déteste, Paul Vergès. Mais il ne laisse personne indifférent et il a marqué pendant plus d’un demi-siècle la scène politique réunionnaise. Sa vie est un véritable roman qui n’a pas manqué d’inspirer Gilles Bojan, ancien animateur radio et directeur d’antenne à Radio France et RTL, qui, depuis son installation à La Réunion en 2006, a déjà produit cinq romans. Ce sixième ouvrage inaugure une collection lancée par l’éditeur Orphie sur des personnalités réunionnaises ayant rayonné à l’international. 

UNE MODERNITÉ SANS ÂGE

« Le choix de Paul Vergès m’est venu parce que j’étais fasciné par son charisme et sa force incroyable qui lui a permis de toujours se relever dans la douleur. Et j’ai trouvé en lui une espèce de modernité que je ne ressens pas chez des politiciens de 30 ans. » Certains rétorqueront que le « grand timonier » du Parti communiste réunionnais (PCR) s’est souvent trompé, prédisant il y a trente ans la fin du sucre dans le monde ou l’explosion sociale à La Réunion. D’autres, sur sa gauche, reprochent à Paul Vergès d’avoir annihilé tout tentation indépendantiste en canalisant les mécontentements populaires et terminant sa carrière politique comme président de Région et, surtout, comme sénateur, l’opposé d’un « révolutionnaire ». 
Gilles Bojan se défend néanmoins de toute complaisance, pas plus qu’il n’a voulu entrer dans la polémique. « Ce livre est le fruit d’une rencontre. Il ne faut pas s’attendre à des révélations, mais il y a beaucoup d’anecdotes que les gens ne connaissent pas forcément. » L’auteur de « Paul Vergès l’immortel » ne prétend pas non plus avoir accompli un travail de journaliste même si la deuxième partie du livre – « Aujourd’hui et demain » - est constituée d’entretiens. 

UNE « STANDING OVATION » AU SÉNAT

Tout le livre est lui-même issu d’une vingtaine d’entretiens en tête à tête. Des entretiens qui duraient de deux à trois heures et ont été menés entre août et septembre 2015. « La première partie, c’est le roman de sa vie, car il s’agit vraiment d’un roman, et la seconde partie est constituée d’échanges spontanés où il a pu livrer son regard sur La Réunion d’aujourd’hui et de demain et sur le monde qui nous entoure. » Paul Vergès a toujours aimé prendre de la hauteur et parler de l’avenir. En 2011, doyen du Sénat, il préside l’élection du président de cette « chambre haute » et prononce un discours mémorable sur les changements climatiques qui lui vaudra une « standing ovation » des sénateurs. Une fin de carrière en apothéose même si, sur le plan national, la personnalité de son frère jumeau, Jacques Vergès, lui a fait beaucoup d’ombre. À La Réunion, ces dernières années ont été plus pénibles avec la chute libre du PCR et le départ de plusieurs vieux compagnons de route. Mais le « grand timonier » reste imperturbable. Une espèce de sphinx qui a marqué l’histoire de La Réunion. D’où le titre « l’immortel » choisi par Gilles Bojan. Ce dernier devrait enrichir la collection « Lignes de vies » de l’éditeur Orphie avec d’autres biographies. « Rien n’est encore arrêté, mais je pense à des gens comme Nassimah Dindar, Camille Sudre et Mgr Aubry. »

« Paul Vergès l’immortel », par Gilles Bojan – Orphie, 193 pages - 15 euros

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Gilles Bojan immortalise le personnage Paul Vergès

 On l’aime ou on le déteste, Paul Vergès. Mais il ne laisse personne indifférent et il a marqué pendant plus d’un demi-siècle la scène politique réunionnaise. Sa vie est un véritable roman qui n’a pas manqué d’inspirer Gilles Bojan, ancien animateur radio et directeur d’antenne à Radio France et RTL, qui, depuis son installation à La Réunion en 2006, a déjà produit cinq ...