Leader

Maurice

Gilles Huberson ambassadeur atypique

1 oct 2017 | PAR La rédaction | N°323
Gilles Huberson a quitté Maurice le 22 septembre. Son successeur est Emmanuel Cohet qui était ambassadeur de France en Zambie et représentant spécial auprès du COMESA. DR

L’ambassadeur de France a quitté Maurice le 22 septembre pour occuper le même poste en Côte d’Ivoire. Ce séjour très court (seulement une année) ajoute au côté atypique de Gilles Huberson. Ce dernier a commencé par être officier de gendarmerie, à sa sortie de Saint-Cyr, avant d’opter pour une carrière diplomatique qui l’a amené à s’intéresser à l’Afrique où il a déjà œuvré. On peut donc supposer qu’il attendait qu’un poste se libère sur le continent noir. Quoi qu’il en soit, il n’a pas perdu son temps à Maurice, s’efforçant de booster la coopération régionale, en particulier entre ce pays et La Réunion. « Les deux îles sœurs doivent être à l’océan Indien ce qu’est à l’Europe le couple franco-allemand », déclare-t-il. Un langage cher au président de la Région Réunion, Didier Robert, avec lequel Gilles Huberson entretient des relations amicales. Durant son séjour, l’ambassadeur de France, qui a vécu sa jeunesse en Guadeloupe, a sans doute découvert que Maurice, ce n’était pas vraiment l’Afrique. Au point que l’accueil de son épouse antillaise (métisse) dans une certaine « bonne société » n’aurait pas été si chaleureux que cela. « À Maurice, on cultive de la canne à sucre et des préjugés », disait Malcolm de Chazal.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Gilles Huberson ambassadeur atypique

L’ambassadeur de France a quitté Maurice le 22 septembre pour occuper le même poste en Côte d’Ivoire. Ce séjour très court (seulement une année) ajoute au côté atypique de Gilles Huberson. Ce dernier a commencé par être officier de gendarmerie, à sa sortie de Saint-Cyr, avant d’opter pour une carrière diplomatique qui l’a amené à s’intéresser à l’Afrique où il a déjà...