Performance

Réunion

Groupe Les Flamboyants : 20 ans d’innovation dans le secteur hospitalier privé

Si le docteur Gérard d’Abbadie, fondateur du groupe Les Flamboyants, en est toujours le Pdg, sa fille Aude d’Abbadie-Sivalli assure la direction générale des cliniques. Guillaume Foulon
Le docteur Gérard d’Abbadie a créé en 1995 la première clinique privée dédiée aux troubles dépressifs et névrotiques. Au fil des ans, il a pu constituer un groupe toujours en pointe dans la santé mentale et dans les soins de suite et de réadaptation destinés notamment aux victimes d’un AVC (Accident vasculaire cérébral).


À sa création en 1995, la clinique des Flamboyants, au Port, était saluée sur le plan national comme un établissement d’avant-garde en innovant par une prise en charge en hospitalisation de jour. Jeune médecin psychiatre réunionnais, le docteur Gérard d’Abbadie, exerçant en libéral, ainsi que son épouse, avait fait le constat d’une carence en accompagnement dynamique et personnalisé de la dépression. 

UN NOUVELLE APPROCHE DE LA DÉPRESSION

« Il y avait à La Réunion des pathologies dépressives qui passaient inaperçues. Nous avons cherché comment les accueillir, les rassurer et faire comprendre que la souffrance est différente de la folie. Nous travaillons avec ces patients sur la formulation d’un contrat commun pour venir à bout de la maladie », précise Gérard d’Abbadie, Pdg du groupe Les Flamboyants. Vingt ans après, le groupe accueille 1 700 patients à l’année et emploie 350 collaborateurs. 
À la clinique Les Flamboyants du Port s’est ajoutée, en 2012, à Saint-Pierre, la clinique Les Flamboyants du Sud, en réponse aux besoins de la microrégion. Un troisième établissement, au Port, la clinique des Tamarins, est dédié aux soins de rééducation fonctionnelle et représente près de 50% de l’activité du groupe. « Les Flamboyants sont conçus avec une attention particulière pour l’architecture, avec beaucoup d’espaces végétalisés pour la détente et pour les activités. » Cette passion pour l’architecture a fortement inspiré la haute qualité d’environnement, intérieur et extérieur, dont bénéficient ses patients. 
Comme l’hospitalisation de jour, l’approche thérapeutique par un contrat de soin est aujourd’hui largement pratiquée en France. Elle associe la psychothérapie individuelle aux activités de groupe et s’appuie sur des compétences pluridisciplinaires, intégrant des art-thérapeutes et des moniteurs sportifs qualifiés. 
 

Les cliniques ont été conçues comme des lieux de vie qui s’apparentent davantage à des hôtels qu’à des structures hospitalières. Guillaume Foulon
Les cliniques ont été conçues comme des lieux de vie qui s’apparentent davantage à des hôtels qu’à des structures hospitalières. Guillaume Foulon
 

UNE UNITÉ POUR JEUNES ADULTES

Nouvelle approche innovante, Les Flamboyants du Sud intègrent une unité pour jeunes adultes de 16 à 25 ans. « La personnalité des adolescents se construit sur une période plus ou moins longue et les patients sont vulnérables dans des lieux d’accueil qui regroupent tous les publics. Nous allons aussi proposer l’hospitalisation de nuit pour les patients dont l’activité scolaire, étudiante ou professionnelle est équilibrante et qui nécessitent un accompagnement nocturne », annonce Gérard d’Abbadie. En raison de la demande, le groupe a obtenu l’autorisation de créer 26 lits supplémentaires pour jeunes adultes dont 6 en hospitalisation de nuit à Saint-Pierre, ainsi qu’au Port, pour un investissement de 6 millions d’euros. L’unité pour jeunes adultes des Flamboyants Ouest pourra ouvrir fin 2017. 
Le groupe a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires de 38 millions d’euros, dont la masse salariale représente 65 %, et poursuit ses investissements. Ayant réalisé une cuisine centrale et la mise aux normes des parkings pour handicapés, Les Flamboyants Ouest vont faire l'objet d'une rénovation sur les trois prochaines années, d’un coût de 1,8 million d’euros.

Les Flamboyants disposent aujourd’hui, pour soigner les troubles dépressifs, de 145 lits en hospitalisation complète, dont 70 aux Flamboyants du Sud, et de 90 places en hôpital de jour, dont 40 dans le Sud. Guillaume Foulon
Les Flamboyants disposent aujourd’hui, pour soigner les troubles dépressifs, de 145 lits en hospitalisation complète, dont 70 aux Flamboyants du Sud, et de 90 places en hôpital de jour, dont 40 dans le Sud. Guillaume Foulon
 


 

Part du secteur privé en soin de suite
Source : Fédération de l'hospitalisation privée (FHP Océan Indien) – Statistique annuelle des établissements de santé (SAE) 2014.
 
Source : Fédération de l'hospitalisation privée (FHP Océan Indien) – Statistique annuelle des établissements de santé (SAE) 2014.
Source : Fédération de l'hospitalisation privée (FHP Océan Indien) – Statistique annuelle des établissements de santé (SAE) 2014.
LA CLINIQUE LES TAMARINS EN POINTE DANS LA ROBOTIQUE

Ouverte en 2008, la clinique Les Tamarins, au Port, accueille 800 patients par an en soins de suite et de réadaptation neurologique, dont 50% ont été victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Positionné sur la prise en charge précoce, en moins de 48 heures, l’établissement est le plus important de l’île dans sa spécialité, disposant d’un plateau technique spécialisé pour la neurologie et l’orthopédie. « Nous disposerons, début 2017, d’une extension du plateau technique qui va permettre de doubler la capacité d’accueil en hospitalisation de jour », annonce Aude d’Abbadie-Savalli, directrice générale du groupe. Avec des outils innovants puisque nous sommes le deuxième établissement de France à utiliser la robotique qui représente l’avenir de la rééducation neurologique. » Les robots font progresser la rééducation à la marche et à l’usage de l’épaule, du bras et de la main. Ils supportent une partie du poids du patient et recréent des schémas classiques de fonctionnement moteur pour que le système nerveux, au fur et à mesure, se reconstitue. « Un bio feed-back permet de déceler quand c’est le patient qui agit et non plus la machine. Le travail précoce est très important car les muscles se rétractent en l’absence de mouvements, et plus vite encore pour les membres antérieurs. » L’hospitalisation de jour permet d’assurer la continuité de la prise en charge et facilite une réinsertion progressive, consolidant le maintien à domicile du patient. 
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Groupe Les Flamboyants : 20 ans d’innovation dans le secteur hospitalier privé

 À sa création en 1995, la clinique des Flamboyants, au Port, était saluée sur le plan national comme un établissement d’avant-garde en innovant par une prise en charge en hospitalisation de jour. Jeune médecin psychiatre réunionnais, le docteur Gérard d’Abbadie, exerçant en libéral, ainsi que son épouse, avait fait le constat d’une carence en accompagnement dynamique et person...