Performance

Maurice

Harel Mallac continue sa transformation et vise à améliorer ses résultats opérationnels en 2019

3 avr 2019 | PAR La rédaction
« Au-delà de l’arrêt de certaines lignes de business et l’engagement dans de nouvelles activités plus en phase avec notre positionnement, 2018 a mis en valeur notre besoin d’accélérer notre transformation, notamment digitale, en gardant notre clientèle au cœur de nos préoccupations », confie Charles Harel. - DR
Pour l’année 2018, le groupe Harel Mallac – qui opère notamment dans la chimie, les technologies et l’équipement industriel et IT – affiche des résultats net de 67 millions de roupies (1,6 million d’euros) pour un chiffre d'affaires de 4,3 milliards de roupies (100 750 euros), en augmentation de 7 % par rapport à 2017. Le Groupe continue, par ailleurs, sa transformation annoncée en 2016, avec une restructuration en profondeur et des investissements dans de nouveaux relais de croissance, visant ainsi à améliorer ses résultats opérationnels.

Au sein du pôle Manufacturing & Trading, la division Équipements & Systèmes enregistre une amélioration significative de ses revenus (+25%) en 2018, grâce à l'augmentation des ventes en électronique grand-public et à l'acquisition de Corexsolar International. Cette hausse a permis d'atténuer la baisse du résultat de la division Chimie, particulièrement impactée par des coûts de restructuration engagée en raison des difficultés rencontrées par les industries de la canne à sucre et du textile. 
La division Technologie, activité principale du cluster Business Services, a affiché une amélioration de ses revenus au cours de l’année 2018. Cependant, les marges plus faibles qu'elle a enregistrées sur certains contrats et la provision pour créances irrécouvrables plus élevées qu'elle a encourue au cours de l'exercice, notamment en raison de l'application de l'IFRS 9, ont entraîné des pertes. Cette situation, combinée aux coûts de fermeture de l'agence digitale CZAM, a entraîné une baisse des bénéfices pour le cluster.
En ce qui concerne le pôle Asset Management, la quote-part des résultats des entreprises associées et joint-ventures du Groupe pour 2018 s’est globalement améliorée. 
Au total, le Groupe a dégagé un bénéfice après impôts de 67 millions de roupies (1,65 millions d'euros) en 2018, contre 115 millions de roupies (2,8 millions d'euros) l'année dernière.
« Au-delà de l’arrêt de certaines lignes de business et l’engagement dans de nouvelles activités plus en phase avec notre positionnement, 2018 a mis en valeur notre besoin d’accélérer notre transformation, notamment digitale, en gardant notre clientèle au cœur de nos préoccupations », confie Charles Harel, CEO du groupe Harel Mallac.

Harel Mallac annonçait, en 2016, que ses activités commerciales traditionnelles seraient repensées en intégrant la technologie et l'écologie. Ainsi, Harel Mallac a lancé un programme de transformation digitale à l'échelle du Groupe pour moderniser ses processus et adopter une culture d'innovation. Le Groupe a aussi affirmé son intérêt pour le photovoltaïque en tant que nouveau relai de croissance. Après sa première ferme solaire lancée en 2017 à Mont Choisy, la construction de sa seconde ferme solaire débute en avril prochain à Petite Rivière. 
Les priorités d’Harel Mallac pour 2019 demeurent la réorganisation de ses activités autour d’offres de solutions pertinentes et modernes, et l'amélioration de ses résultats opérationnels.



 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Harel Mallac continue sa transformation et vise à améliorer ses résultats opérationnels en 2019

Au sein du pôle Manufacturing & Trading, la division Équipements & Systèmes enregistre une amélioration significative de ses revenus (+25%) en 2018, grâce à l'augmentation des ventes en électronique grand-public et à l'acquisition de Corexsolar International. Cette hausse a permis d'atténuer la baisse du résultat de la division Chimie, particulièrement impactée par des coûts d...