Green

Maurice

Harel Mallac lance sa ferme photovoltaïque d'Henrietta

1 mai 2019 | PAR La rédaction | N°339
De gauche à droite : Charles Harel, le CEO d’Harel Mallac, écoutant les explications de Franck Rivas Manzo, le directeur associé de Corexsolar International. ©Droits réservés

Corexsolar International (CSI), une filiale d’Harel Mallac depuis 2018, a achevé son premier projet photovoltaïque de grande envergure sur le sol mauricien avec 6 000 panneaux solaires sur quatre hectares.
CSI a construit cette ferme photovoltaïque à Henrietta (centre-ouest de l’île), pour le compte du CEB Green Energy - une filiale du CEB (Central Electricity Board, l’EDF mauricien), détenue à 100 % par l'État mauricien et qui a pour objectif d'augmenter la part de l'énergie solaire dans le réseau national. Située à proximité du réservoir de Tamarind Falls, la centrale a une puissance installée de 2 mégawatts-crête (MWc). Le « commissioning » (connexion de la ferme au réseau électrique) a été achevé et la ferme est en phase de test.
« Le projet d’Henrietta est le premier projet du CEB en tant que producteur d’énergie solaire et nous sommes fiers d’avoir pu l’accompagner sur la construction de cette centrale. La phase d’installation s’est déroulée sans problème. Les premiers résultats démontrent que nous sommes au-dessus des objectifs planifiés et la prochaine étape sera le démarrage des opérations en mai, », explique, le directeur associé de Corexsolar International, Franck Rivas-Manzo. Au final, la ferme va générer 3 gigawattheures (GWh) d’énergie verte par an, et permettre  d’éviter l’émission de 3 000 tonnes de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. 

Le Réunionnais Corexsolar est devenu mauricien
Créé en 2012, Corexsolar International (CSI) était une filiale du Réunionnais Corex avant d’être rachetée en avril 2018 par Harel Mallac. CSI a su faire évoluer son core-business, passant d’un pur EPC (constructeur de centrales clés en main) à une société productrice d’énergie qui exploite ses propres centrales solaires mais qui propose également des solutions solaires clés en main pour des tiers. Son activité principale se concentre dans l’océan Indien mais également en Afrique où elle est active depuis 2012, notamment au Burkina Faso. L’expertise de CSI réside à la fois dans l’ingénierie et le design des projets en tant que développeur, mais également dans la partie construction et exploitation des centrales photovoltaïques. CSI est active à Maurice depuis 2012. Elle fait déjà partie des acteurs majeurs des énergies renouvelables avec des réalisations effectuées en toiture (rooftop) pour le compte de tiers (1,5 mégawatt (MW) et des projets de centrales au sol, comme celui d’Henrietta, et celui d’une ferme de 5 MW à Petite-Rivière qui a démarré en avril 2019. 
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Harel Mallac lance sa ferme photovoltaïque d'Henrietta

Corexsolar International (CSI), une filiale d’Harel Mallac depuis 2018, a achevé son premier projet photovoltaïque de grande envergure sur le sol mauricien avec 6 000 panneaux solaires sur quatre hectares. CSI a construit cette ferme photovoltaïque à Henrietta (centre-ouest de l’île), pour le compte du CEB Green Energy - une filiale du CEB (Central Electricity Board, l’EDF mauricien), d...