Leader

Réunion

Hervé Charlanes : l’expert-comptable indianocéanique

1 nov 2016 | PAR Alain Foulon | N°314
Hervé Charlanes, président fondateur du groupe 3A. Guillaume Foulon
Il est aussi commissaire aux comptes et a su constituer en dix.huit ans un groupe qui, au-delà de La Réunion, s’est implanté à Mayotte, à Madagascar, aux Comores et à Maurice. Un pionnier dans cette vision régionale…


Pas facile de se développer sur différentes îles en même temps. Mais Hervé Charlanes est du genre tenace. Ça doit être son côté auvergnat, lui qui porte le nom d’un village du Massif central même s’il est né à Versailles. Le cabinet du groupe 3A a fermé pendant plusieurs années aux Comores avant de rouvrir en 2015. Celui de Mayotte fonctionne depuis 2002 grâce à son associée et co-gérante Isabelle Chevreuil. Le facteur humain est déterminant et le développement dans la région comme à La Réunion passe par des associés de confiance, au nombre de quatre à l’heure actuelle aux côtés du fondateur de 3A. La confiance est d’autant plus importante que, dans certaines structures, l’association se fait à 50/50. Le groupe emploie 40 salariés dont 12 à La Réunion, 11 à Mayotte et une dizaine à Madagascar, ses principales structures. Et il développe depuis quatre ans, avec 3A Overseas, son activité de conseil et d’accompagnement des entreprises dans l’océan Indien. De quoi réaliser, un chiffre d’affaires consolidé de 1,5 million d’euros. 

IMPLIQUÉ DANS LE CLUB EXPORT DEPUIS 1999 

Pour Hervé Charlanes, l’aventure commence en 1998. Âgé de 30 ans, il décide de créer son propre cabinet alors qu’il travaille depuis près de deux ans à La Réunion au sein de HDM, l’un des deux principaux cabinets de l’île. « 3A, c’est l’endroit à Paris où Gilbert Houpiart (alors dirigeant de HDM – Ndlr) m’a fait passer mon entretien d’embauche en 1996. Comme ce moment fut déterminant dans mon parcours, j’ai choisi d’appeler mon entreprise 3A. » Très vite, il comprend l’ouverture inéluctable de La Réunion et le besoin, pour les entreprises, d’adopter une stratégie régionale. Il s’implique dès 1999 dans le Club Export Réunion dont il est toujours administrateur. Et il donne l’exemple en s’implantant à Mayotte, puis dans les différentes îles. Un pionnier à la vision régionale. Un pionnier qui a compris aussi qu’on ne pouvait plus se contenter des métiers d’expert.comptable et de commissaire aux comptes. « Pour accompagner les entreprises dans leur dévelop.pement, il faut leur apporter des conseils et de l’expertise comme, par exemple, sur les fonds européens, pas toujours bien connus et dont l’usage peut être complexe, ou encore dans le crédit d’impôt recherche, mais aussi notre connaissance du terrain. » Il vient de recruter un ingénieur agronome, Renaud Boujeat, qui a été directeur de la CPPR (Coopérative des producteurs de porcs de La Réunion) et maîtrise parfaitement le montage des dossiers européens tout en ayant une expérience en coopération internationale. « On mène une étude pour la filière horticole », précise Hervé Charlanes. 

UNE EXPERTISE RECONNUE À L’INTERNATIONAL 

La dimension régionale de son groupe, qui dispose aussi d’un cabinet partenaire au Mozambique et d’un autre aux Seychelles, facilite l’accompagnement de ses clients. À Madagascar, il développe depuis 2008 une expertise dans l’audit de projet avec un associé spécialiste de l’agriculture qui intervient dans d’autres pays d’Afrique à partir de la Grande île. « Notre associé est devenu une référence auprès du Fonds international de développement agricole (FIDA). » Cette expertise internationale attire aujourd’hui des clients d’autres secteurs que l’agriculture. Une « stratégie de différenciation » qui commence à payer puisque le groupe 3A est intervenu récemment dans l’implantation d’un groupe industriel réunionnais à Madagascar, dans celle d’un groupe industriel malgache à La Réunion et il a participé à la « due diligence » dans le rachat d’un groupe mauricien. Il s’est aussi chargé de l’implantation de deux entreprises de services réunionnaises à Maurice. Il a défini et mis en œuvre un schéma d’optimisation fiscale pour le déploiement d’un groupe réunionnais en Afrique en utilisant intelligemment la place financière mauricienne qui a l’avantage de bénéficier de traités de non double imposition avec plusieurs pays du continent noir. Actuellement, 3A travaille sur l’implantation d’un groupe norvégien agricole dans l’océan Indien et celle d’un groupe agricole réunionnais au Mozambique. De quoi faire plaisir à « l’expert-comptable indianocéanique » qu’est devenu Hervé Charlanes.

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Hervé Charlanes : l’expert-comptable indianocéanique

 Pas facile de se développer sur différentes îles en même temps. Mais Hervé Charlanes est du genre tenace. Ça doit être son côté auvergnat, lui qui porte le nom d’un village du Massif central même s’il est né à Versailles. Le cabinet du groupe 3A a fermé pendant plusieurs années aux Comores avant de rouvrir en 2015. Celui de Mayotte fonctionne depuis 2002 grâce à son associ...