Performance

Réunion

Infrastructures, développement durable, énergie : Le FEDER finance les infrastructures

1 oct 2018 | PAR La rédaction | N°333
L’Europe a confirmé son soutien à la Nouvelle Route du Littoral, en inscrivant 100 millions d’euros supplémentaires pour la période 2014-2020. Région Réunion
Près d’un quart de l’enveloppe du FEDER 2014-2020 pour La Réunion est consacré au financement des chantiers d’infrastructures : Nouvelle Route du Littoral, port, aéroports…

Au total, ce sont 257 millions d’euros de fonds européens qui  pourront être injectés jusqu’en 2020. Certains chantiers font l’objet d’une procédure spécifique, dite de « grand projet », lorsque leur coût est supérieur à 50 millions d’euros. Il revient dans ce cas à la Commission européenne, après avis de l’ensemble de ses directions générales, de se prononcer sur l’opportunité de l’engagement communautaire. C’est notamment le cas de la construction de la Nouvelle Route du Littoral, chantier structurant qui avait déjà bénéficié de 51 millions d’euros de subventions européennes dans le cadre du FEDER 2007-2013. 
L’Europe a confirmé son soutien au projet en inscrivant 100 millions d’euros supplémentaires pour la période 2014-2020. La connexion de la Nouvelle Route du Littoral à l’entrée de Saint-Denis nécessite également la création d’une nouvelle infrastructure routière, dite « Nouvelle Entrée Ouest », pour laquelle une enveloppe de 26 millions d’euros est inscrite au FEDER. De même, l’Europe soutient la création de voies réservées aux bus de manière à améliorer l’offre de transport en commun et de proposer une véritable alternative au « tout voiture ». Le FEDER réserve une enveloppe de 41 millions d’euros à la poursuite de ce programme « Trans Eco Express » et soutiendra également les projets de téléphériques à Saint-Denis et de Réseau régional de transport guidé.
D’autre part, 32,45 millions d’euros de soutiens européens sont prévus pour accompagner le développement du Grand Port Maritime de La Réunion. Les deux aéroports de l’île, l’aéroport Roland-Garros et celui de Pierrefonds, bénéficieront aussi d’une enveloppe globale de près de 58 millions d’euros pour financer leur développement.

Le FEDER s’engage pour le développement durable

Le quart des fonds du FEDER 2014-2020 (283 millions d’euros) est consacré  au financement de la transition énergétique, à la protection de l’environnement, au transport durable et à la prévention des risques naturels.
La Réunion s’est fixée pour objectif d’atteindre 50 % d’énergies renouvelables dans le mix électrique à l’horizon 2025, puis 100 % en 2030. Le FEDER 2014-2020 accompagne cette transition énergétique à travers plusieurs mesures, soutenant notamment la poursuite de l’équipement de l’île en chauffe-eau solaires, le développement des énergies renouvelables (valorisation de la biomasse, production de froid à partir de la chaleur produite par des capteurs solaire).
En parallèle, 119 millions d’euros sont inscrits au FEDER 2014-2020 au titre de la protection de l’environnement, pour financer des investissements dans les domaines des déchets, de l’eau et de la biodiversité. La création ou l’extension d’usines de potabilisation de l’eau est fortement encouragée par le programme européen, tout comme le développement des aménagements hydrauliques structurants (inter-connexion des périmètres irrigués, mobilisation de la ressource en eau du Nord-Est).
La protection de la biodiversité fait l’objet de deux fiches-actions du FEDER, destinées à financer des études visant à la restauration de milieux naturels et à la préservation d’espèces menacées (le tuit-tuit à la Roche-Ecrite, le gecko de Manapany…)
Le FEDER 2014-2020 soutient, enfin, la prévention des risques naturels : gestion du risque inondation, protections contre les éboulements, études sur les mouvements de terrain…

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Infrastructures, développement durable, énergie : Le FEDER finance les infrastructures

Au total, ce sont 257 millions d’euros de fonds européens qui  pourront être injectés jusqu’en 2020. Certains chantiers font l’objet d’une procédure spécifique, dite de « grand projet », lorsque leur coût est supérieur à 50 millions d’euros. Il revient dans ce cas à la Commission européenne, après avis de l’ensemble de ses directions générales, de se prononcer sur l’...