Green

Réunion

Innovation contre le chikungunya et la dengue

13 sep 2014 | PAR La rédaction | N°288
Les acteurs de du programme de recherche ont fait le point sur le premier volet de la lutte contre la dengue et le chikungunya. - DR

C’est la « technique de l’insecte stérile » (TIS) qui consiste à introduire des mâles stériles dans les populations de moustiques. Ceux-ci sont élevés en masse en laboratoire, mâles et femelles sont séparés, puis les mâles sont stérilisés par irradiation et lâchés en quantité cinq à dix fois supérieure à celles des mâles sauvages (sans incidence sur les nuisances puisque seules les femelles piquent). La TIS présente l’avantage de respecter les écosystèmes et la biodiversité puisqu’elle est uniquement ciblée sur l’Aedes albopictus, vecteur de la dengue et du chikungunya, sans risque d’impacter les autres espèces d’insectes ou d’autres animaux. Les acteurs de ce programme de recherche ont fait le point le 23 juin, à l’hôtel Mercure Créolia, sur le premier volet qui vient de s’achever.
Place désormais à la phase 2 du programme afin de disposer à l’horizon 2018 d’une technique maîtrisée et efficace contre de nouvelles épidémies.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

Innovation contre le chikungunya et la dengue

C’est la « technique de l’insecte stérile » (TIS) qui consiste à introduire des mâles stériles dans les populations de moustiques. Ceux-ci sont élevés en masse en laboratoire, mâles et femelles sont séparés, puis les mâles sont stérilisés par irradiation et lâchés en quantité cinq à dix fois supérieure à celles des mâles sauvages (sans incidence sur les nuisances puisque...