Innover et moderniser, la recette du succès pour Courts Mammouth - Hot - Ecoaustral.com

Hot

Maurice

Innover et moderniser, la recette du succès pour Courts Mammouth

11 sep 2017 | PAR Jacques Rombi
David Issacs, CEO de Courts Mammouth - Photo J.Rombi
David Issacs, CEO de Courts Mammouth, a reçu la presse le 8 septembre dernier pour inaugurer le nouvel espace de la succursale de Grand Baie.
Une occasion pour en savoir plus sur la stratégie de cette enseigne, prolifique en communication publicitaire vantant les offres promotionnelles, mais discrète sur son business model. Pour le CEO : "les 22 magasins que nous avons repris en 2015 étaient en assez mauvais état. Nous avons engagé un plan de financement portant sur 50 millions de roupies (1,25 M€) qui nous permet de transformer un magasin tous les trois mois.
A côté de cela, nous essayons de proposer le meilleur des produits mobiliers et électro ménagers à la clientèle mauricienne en faisant le tour du monde des salons spécialisés de façon à sélectionner les nouveautés les mieux adaptées au marché".
Une stratégie qui semble fonctionner pour Courts Mammouth qui emploie 615 personnes à Maurice et Rodriques et qui a vu son chiffre d'affaires doubler entre 2015 et 2016. Pour cette année 2017 les prévisions portent sur 20 à 30% de croissance.
A Grand Baie, le magasin relooké a été également augmenté d'un étage supplémentaire dans l'enceinte du Super U.
David Issacs est actionnaire de Courts Mammouth aux côtés de Ehsan Fakim, Bruce Cohen et Ashok Sonah. Ce consortium, qui était à l'origine de la création de Courts à Maurice dans les années 80, a repris l'enseigne voici deux ans à la BAI Co Ltd auprès des liquidateurs, suite à "l'affaire BAI".
Lire sur notre site : http://ecoaustral.com/courts-rouvre-en-devenant-courts-mammouth
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Innover et moderniser, la recette du succès pour Courts Mammouth

Une occasion pour en savoir plus sur la stratégie de cette enseigne, prolifique en communication publicitaire vantant les offres promotionnelles, mais discrète sur son business model. Pour le CEO : "les 22 magasins que nous avons repris en 2015 étaient en assez mauvais état. Nous avons engagé un plan de financement portant sur 50 millions de roupies (1,25 M€) qui nous permet de transf...