Je te tiens, tu me tiens… - Billet - Ecoaustral.com

Le billet

Madagascar

Je te tiens, tu me tiens…

13 avr 2017 | PAR Jacques Rombi


Comme il fallait le craindre, « l’affaire » Claudine Razaimamonjy a été un pétard mouillé. La conseillère du président a pu s’envoler sous des cieux plus cléments avec l’aval de la procureure de la République, échappant ainsi à l’ombre nauséabonde des prisons malgaches où croupissent tous ceux qui n’ont pas les moyens de se payer une porte de sortie. La conseillère, inculpée de détournements de fonds le 7 avril dernier, n’aura pas supporté sa mise sous mandat de dépôt lors de son audition par les juges d’instruction de la chaîne pénale anti-corruption. Une ambulance l’attendait sur le parking du tribunal pour amener la personnalité victime d’un malaise soudain, avant qu’un avion privé ne la mette à l’abri de la colère populaire dans une confortable clinique mauricienne.
Comme il fallait le craindre, sa mise en détention aurait entraîné à coup sûr une série d’accusations, dénonciations et enquêtes dans tous les milieux où se mêlent business et politique. C’est à dire précisément TOUS les milieux.
Faire sauter une carte et c’est tout le château qui s’écroule en commençant par le sommet.
Comme dans une cour de récréation réservée à de grands enfants (souvent en échec scolaire), le jeu de « tu me tiens, tu me tiens par la barbichette » se joue en plein jour à Madagascar.
Mais attention au premier qui rira !

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Je te tiens, tu me tiens…

 Comme il fallait le craindre, « l’affaire » Claudine Razaimamonjy a été un pétard mouillé. La conseillère du président a pu s’envoler sous des cieux plus cléments avec l’aval de la procureure de la République, échappant ainsi à l’ombre nauséabonde des prisons malgaches où croupissent tous ceux qui n’ont pas les moyens de se payer une porte de sortie. La conseillère,...