Leader

Maurice

Jean-Christophe Cluzeau : « Qui lit un contrat d’assurance ? »

La hausse du niveau de vie va produire de nouveaux besoins et donc développer de nouveaux services, fait valoir Jean-Christophe Cluzeau. Davidsen Arnachellum
Installé depuis un peu plus d'un an à Maurice, Jean-Christophe Cluzeau, un pur produit d'Axa, a pour mission de démystifier le secteur de l’assurance en simplifiant les procédures. Objectif, séduire une classe moyenne de plus en plus exigeante et friande de services.

Jean-Christophe Cluzeau est le Head of General Insurance à Mauritius Union Assurance (MUA, plus communément appelé Mauritius Union). Arrivé depuis plus d'un an chez un des poids lourds de l'assurance, présent non seulement à Maurice mais également en Afrique de l'Est, il compte pas moins de 28 ans d'expérience. Titulaire d'une licence en informatique de Bordeaux 1, il poursuit ses études à l' École supérieure d'assurances (ESA) où il obtient un master en Management en assurance. Il décrochera, plus tard, un DESS (BAC+5) en Informatique... 
Il intègre en 1992, à 28 ans le géant AXA :« Je vais y passer 19 ans ». Il y aborde toutes les problématiques de l’assurance : de la création de l’offre à la distribution multicanale, de la gestion des clients aux fonctions supports transversales. « Toutes ces expériences m'ont permis d’avoir une vision à 360° des différents métiers de l’assurance et de ses produits », confie-t-il avec l’accent sonore de sa Gironde (il est né dans la petite commune du Barp, le 17 juillet 1964). 

SIMPLIFIER LES CONTRATS

En 2012, il quitte AXA. « À mon âge et à mon niveau d'expérience, la seule possibilité qui m'était ouverte était d'aller au siège à Paris. Ce que j'ai refusé ! » Il devient, brièvement, le directeur général d'une compagnie de courtage d'assurances à Saint-Pierre de La Réunion, puis est recruté comme directeur général adjoint de la deuxième compagnie privée d’assurance en Algérie. Il y reste moins d'un an. Et c’est alors qu’il est contacté par le groupe mauricien...
« En plus d'être un fan de golf, j'ai été séduit par le discours et le parcours de Bertrand Casteres, le Chief Executive Officer (CEO) de Mauritius Union. Comme moi, il vient du Sud-Ouest de la France et il a travaillé dans de grands groupes (Generali, Aviva). » La principale mission de Jean-Christophe Cluzeau a été de simplifier les contrats d'assurance. « Qui lit un contrat d'assurance ? », s’interroge-t-il. En plus d'être complexes, la plupart  sont rédigés en anglais. 
« Malgré ces difficultés, nous avons réussi à simplifier les conditions particulières des contrats habitation. Nous allons nous attaquer aux clauses particulières », se réjouit le Head of General Insurance.

DÉVELOPPER DE NOUVEAUX PRODUITS

Il veut aussi amener une autre vision de l'assurance où la seule assurance obligatoire est celle de l'automobile. L'une des solutions pour simplifier les contrats et donc développer de nouveaux produits s'appuie sur l'avènement du digital : « Beaucoup de Mauriciens ont un smartphone. » La hausse du niveau de vie va produire de nouveaux besoins et donc développer de nouveaux services auxquels peut répondre la Mauritius Union.
C'est le cas des assurances voyage ou même des produits dédiés aux petites et moyennes entreprises (PME), comme le « Biz Pack ». Il comprend différentes couvertures dommages notamment individuelle accident, responsabilité civile, accidents du travail, automobile et maladie. « Cette stratégie passe par un rôle fondamental de pédagogie ! », assure ce père de deux filles âgées de 24 et 19 ans et étudiantes à Montpellier...

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Jean-Christophe Cluzeau : « Qui lit un contrat d’assurance ? »

Jean-Christophe Cluzeau est le Head of General Insurance à Mauritius Union Assurance (MUA, plus communément appelé Mauritius Union). Arrivé depuis plus d'un an chez un des poids lourds de l'assurance, présent non seulement à Maurice mais également en Afrique de l'Est, il compte pas moins de 28 ans d'expérience. Titulaire d'une licence en informatique de Bordeaux 1, il poursuit ses études...