Leader

Maurice

Jean-Luc Manneback : le monsieur loyal de l’événementiel

Jean-Luc Manneback, directeur général du groupe Impact Production. Davidsen Arnachellum
Acteur incontournable de l’événementiel à Maurice, le patron du groupe Impact Production conserve l’ambition de créer un centre culturel régional. En attendant, il est en pourparlers avancés pour exporter son savoir-faire à La Réunion en y accordant une franchise.


« Aujourd’hui, Maurice n’a plus rien à envier, en terme de niveau de prestation événementielle, à d’autres destinations bien plus connues. » Jean-Luc Manneback est enthousiaste en présentant la vidéo de l’événement que son groupe a organisé pour Coca Cola Afrique. « Des influenceurs (nouveau métier visant à susciter des tendances et à promouvoir des produits sur les réseaux sociaux) étaient présents et ont été impressionnés par le niveau de nos prestations. Le film, qui a été réalisé à cette occasion, a été vu par 260 millions d’internautes ! Imaginez le buzz suscité pour la destination Maurice. Et depuis, nous sommes devenus le partenaire technique de Coca Cola Afrique. » Cet événement, évalué à 3,5 millions de roupies (87 500 euros), aurait coûté dix fois plus en Europe à prestations égales, selon le patron d’Impact Production. 

PIONNIER SUR LE MARCHÉ DU « MICE »

Ce Belge d’origine (devenu mauricien) a créé en 2000 son entreprise. Ayant une forte expérience dans l’événementiel en Europe, il est convaincu du potentiel de l’île sur le marché du MICE (Meeting, Incentive, Conferencing, Exhibition). Mais alors que l’île comptait déjà beaucoup d’hôtels, « peu de gens y croyaient. On me répétait que Maurice était avant tout une destination familiale où il serait difficile de convaincre les entreprises », se rappelle-t-il. 
Il débute son activité en assurant les feux d’artifice des festivités du Millénaire pour des hôtels. « IPG (Impact Production Group) a débuté avec cinq personnes, aujourd’hui la société compte 70 salariés. Ils évoluent dans quatre corps de métiers différents mais complémentaires. »

UNE OFFRE COMPLÈTE DE PRESTATIONS

Très vite, pour être autonome vis-à-vis des sous-traitants et prestataires et pour proposer une offre complète, il décide de créer des compagnies spécialisées. Aujourd’hui, Impact Production propose des prestations audio-visuelles, des productions d’événements, des locations de tentes et de marquises et son activité historique de feux d’artifice. Le groupe possède également l’un des plus importants parcs d’équipements de haute technologie de la région (sa valeur est évaluée à 5 millions d’euros).
Pour permettre à son personnel d’être à la pointe de la technologie et des tendances, Jean-Luc Manneback n’hésite pas à faire venir des formateurs de l’étranger dans les domaines du son, de la pyrotechnie et de l’image. « C’est indispensable. En moyenne, 4% d’un projet sont injectés dans la formation. Si nous faisons parfois appel à des prestataires extérieurs, nous avons développé notre propre savoir-faire et assurons nous-mêmes nos événements. » 
En 2015, Impact Production a organisé 250 événements. « 60% de nos clients sont étrangers. Et notre dernier chiffre d’affaires s’élevait à quatre millions d’euros », précise Jean-Luc Manneback.
La dernière étape de sa stratégie est de mieux structurer son process de sécurité. « Ainsi, nous allons réguler indirectement le marché mauricien de l’événementiel. Car il s’agit de faire de l’île un acteur important de la culture. La culture est l’âme d’une nation et notre nation est un patchwork de cultures. » 
 

Estimé à deux milliards de roupies (50 millions d’euros), hors foncier, le projet de Jean-Luc Manneback devrait comprendre une salle de spectacle pour 3 000 personnes, un amphithéâtre de 10 000 places, un pub, un entrepôt pour les matériels audiovisuels et de réception, des studios de tournage, un espace pour les expositions et un drive-in.
Estimé à deux milliards de roupies (50 millions d’euros), hors foncier, le projet de Jean-Luc Manneback devrait comprendre une salle de spectacle pour 3 000 personnes, un amphithéâtre de 10 000 places, un pub, un entrepôt pour les matériels audiovisuels et de réception, des studios de tournage, un espace pour les expositions et un drive-in.  DR
 

UN PROJET DE CENTRE CULTUREL RÉGIONAL

Présenté en 2014, ce projet ambitieux est la suite naturelle de l’activité d’Impact Production. « Il vise à faire de Maurice un centre culturel régional. Il s’agit de miser sur la culture comme nouveau pilier de l’économie. D’ailleurs, le récent succès, populaire et surtout économique, de la première édition de Porlwi by Light par Move For Art prouve le potentiel de la culture à Maurice, mais aussi dans le monde. » Selon un rapport, publié en 2014, par les ministères français de la Culture et de l’Économie, l’impact de l’industrie culturelle a atteint, dans l’Hexagone, 104 milliards d’euros, sept fois plus que l’industrie automobile. Estimé à deux milliards de roupies (50 millions d’euros), hors foncier, le projet de Jean-Luc Manneback devrait comprendre une salle de spectacle pour 3 000 personnes, un amphithéâtre de 10  000 places, un pub, un entrepôt pour les matériels audiovisuels et de réception, des studios de tournage, un espace pour les expositions et un drive-in. « Des sociétés importantes d’organisation et de promotion de spectacles, en France et en Belgique, nous ont contactés. Il s’agirait de faire bénéficier Maurice de leur réseau d’artistes internationaux. » Mais les changements politiques ont retardé la mise en place du projet. « Avec mes partenaires, notre ambition est toujours là. Aujourd’hui, nous sommes à la recherche d’un lieu idéal et de bons partenaires fonciers. » L’accessibilité routière demeure un élément stratégique du projet. « Un concert de 10 000 personnes, c’est facilement 4 000 véhicules. » Jean-Luc Manneback avoue d’ailleurs avoir été contacté par la plupart des groupes mauriciens... En attendant, preuve de la reconnaissance de son savoir-faire, le groupe Impact Production est en pourparlers pour franchiser sa marque à La Réunion. « Un groupe local, présent à la fois dans le commerce et l’immobilier, veut s’associer avec nous. Chez nos voisins, il y a des entreprises techniques mais pas d’événementiel. D’autant que La Réunion dédie de forts budgets à la culture. »

UN AMOUREUX DE MAURICE
Âgé de 57 ans, Jean Luc Manneback a débuté sa carrière comme DJ en Belgique. À la fin de son service militaire, il se lance dans l’organisation de spectacles allant de la location d’équipements aux prestations elles-mêmes, en passant par le design de boîtes de nuit. Il découvre Maurice il y a 25 ans en épousant sa première femme qui était mauricienne. Très rapidement, il se décide d’investir dans l’île... Pour y devenir le leader des prestations de spectacle.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Jean-Luc Manneback : le monsieur loyal de l’événementiel

 « Aujourd’hui, Maurice n’a plus rien à envier, en terme de niveau de prestation événementielle, à d’autres destinations bien plus connues. » Jean-Luc Manneback est enthousiaste en présentant la vidéo de l’événement que son groupe a organisé pour Coca Cola Afrique. « Des influenceurs (nouveau métier visant à susciter des tendances et à promouvoir des produits sur les rés...