La BPI vise 150 millions d’euros d’accompagnement aux entreprises locales - Performance - Ecoaustral.com

Performance

Réunion

La BPI vise 150 millions d’euros d’accompagnement aux entreprises locales

24 fév 2014 | PAR Philippe Stéphant | N°284
Christian Quéré, directeur inter-régional Réunion-Mayotte pour la BPI (Banque publique d’investissement). « Bpifrance est le rapprochement de structures existantes pour simplifier le processus d’accompagnement et faire un effet de levier entre les structures, pour aider les entreprises vers la croissance. » - Philippe Stéphant
Récemment implantée à La Réunion, la Banque publique d’investissement, qui accompagne les entreprises en crédit, en garantie et en fonds propres, met l’accent sur l’innovation, sur le cofinancement et sur le cautionnement d’emprunt.

La Banque publique d’investissement (Bpifrance), créée sur le plan national en juillet 2013, est désormais le guichet unique de l’Etat pour l’accompagnement des entreprises dans leurs différentes phases de développement, en crédit, en garantie et en fonds propres.
A La Réunion, 691 entreprises ont été soutenues par Bpifrance, en 2013, à hauteur de 98 millions d’euros, alors représentée par l’Agence française de développement (AFD), pour certains dispositifs de financement, et par la Caisse des Dépôts pour les dispositifs d’investissement. Depuis le 1er janvier 2014, Bpifrance opère directement à La Réunion et à Mayotte. « La direction interrégionale Réunion-Mayotte permet d’instruire les dossiers sur place et de prendre les décisions. Après un court délai de mise en place et de formation de partenaires, nous avons déjà soutenu 70 projets, à La Réunion, pour 14 millions d’euros, annonçait Christian Quéré, directeur interrégional de Bpifrance Réunion-Mayotte, le 14 février, dans les locaux de la Technopole de La Réunion. Nous sommes en ordre de marche, nous répondons au client, et nous faisons le tour de nos partenaires, la Région Réunion, les collectivités locales, des financeurs et le monde bancaire, sans qui nous ne pourrions pas travailler. »
En choisissant la Technopole de La Réunion pour présenter ce premier bilan, Christian Quéré rendait hommage à son rôle de délégataire de financement pour l’innovation, avec 10 projets soutenus pour 100 000 euros, en 2013. Il a également salué un travail « exceptionnel » de l’AFD, son opérateur en 2013, et toujours aux côtés de la BPI. 

Le cofinancement est le métier fort de l’investissement

« Nous sommes aussi une start-up, et nous devons trouver notre marché et nos clients, ose comparer Christian Quéré. Bpifrance est le rapprochement de structures existantes pour simplifier le processus d’accompagnement et faire un effet de levier entre les structures, pour aider les entreprises vers la croissance. Nous souhaitons les aider sur du long terme, en phases successives de développement. »
L’innovation est cependant le parent pauvre, à ce jour, avec 19 projets soutenus en 2013. « Nous allons mettre un accent fort sur ce métier. Nous ne recherchons pas l’innovation de rupture, mais l’innovation de différenciation, pour créer de l’activité et de l’emploi, martèle Christian Quéré. » Il faut montrer qu’on se différencie de ses concurrents, et que le marché est demandeur. A l’international, l’innovation peut bénéficier d’une garantie à hauteur de 50 % des fonds investis à l’export, pour la création d’une filiale à l’étranger, par exemple. Bpifrance annonce aussi une vraie activité nouvelle en 2014 : le cofinancement et les garanties. « Le cofinancement est le métier fort de l’investissement, et Bpifrance veut y être présent. Nous atteignons déjà 6 millions d’euros de cofinancement, contre 5 millions d’euros en 2013, et je serai très satisfait de parvenir à 20 millions d’euros pour 2014, avance Christian Quéré. Nous dialoguons avec les banques, dont certaines ne font pas appel à la garantie, et cela peut s’améliorer. »
L’objectif de Bpifrance pour 2014 est d’augmenter de 50 % le volume global de ses interventions pour atteindre 150 millions d’euros d’accompagnement aux entreprises de La Réunion (lire notre article plus détaillé dans le numéro 284 de l’Eco austral). 

 
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

La BPI vise 150 millions d’euros d’accompagnement aux entreprises locales

La Banque publique d’investissement (Bpifrance), créée sur le plan national en juillet 2013, est désormais le guichet unique de l’Etat pour l’accompagnement des entreprises dans leurs différentes phases de développement, en crédit, en garantie et en fonds propres. A La Réunion, 691 entreprises ont été soutenues par Bpifrance, en 2013, à hauteur de 98 millions d’euros, alors repr...