Performance

Réunion

La Caisse des Dépôts facilite la relance des investissements publics

1 mai 2016 | PAR La rédaction | N°308
Nathalie Infante, directrice régionale de la Caisse des Dépôts : « L’enveloppe nationale mise en place pour 2016-2020 est de 100 milliards d’euros pour les prêts et de 26 milliards d’euros pour l’investissement. Il n’y a pas de budget réservé pour La Réunion, mais les moyens sont considérables et s’appliquent en fonction de la dynamique du territoire et de ses projets. »  Philippe Stéphant
Pour soutenir l’investissement des collectivités locales, l’institution financière publique propose des prêts à taux fixes et des prêts à taux zéro pour la rénovation thermique des patrimoines.

En 2015, la Caisse des dépôts et consignations a accordé 441 millions d’euros de prêts à La Réunion, dont 329 millions d’euros pour le développement du logement social, ce qui a permis de financer près de 2 900 logements, et 104 millions d’euros de prêts au secteur public local.
« C’est un peu moins qu’en 2014, mais l’encours global de prêts décaissés aux collectivités territoriales s’établit à 424 millions d’euros, au lieu de 297 millions d’euros en 2014 », souligne Nathalie Infante, directrice régionale. En 2015, les échéances électorales et les restrictions budgétaires des collectivités ont retardé certaines programmations. D’autre part, les bailleurs sociaux doivent faire face à d’importants besoins en réhabilitation de leur parc. Pour ces projets de réhabilitation, ils doivent investir davantage par eux-mêmes et ces travaux ne génèrent pas de revenus en loyers comme pour les logements neufs. « Nous avons engagé 25 millions d’euros de prêts pour la réhabilitation en 2015 et nous travaillons sur cet aspect du financement pour le logement social », informe Nathalie Infante. Mais l’action contracyclique de l’organisme financeur, pour soutenir le développement économique notamment en période de crise, va pouvoir se redéployer en 2016. L’année de son bicentenaire, ce groupe public, qui gère les fonds d’épargne au service de l’intérêt général, a vu ses fonds propres augmenter de 2 milliards d’euros. « Ce sont des capacités d’investissement supplémentaires pour les années à venir, indique Nathalie Infante. Début 2016, nous avons mis en place, pour deux ans, un prêt à taux zéro pour la rénovation thermique des patrimoines publics. » Il faut signaler également un prêt à taux fixe qui permet de figer des taux d’intérêts très bas sur des périodes de 20 à 40 ans. 

L’ENCOURS GLOBAL DE PRÊTS ATTEINT 3,7 MILLIARDS D’EUROS

La Caisse des Dépôts a mis en place, pour la période 2016-2020, une enveloppe nationale de 100 milliards d’euros pour les prêts et de 26 milliards d’euros pour l’investissement. « Il n’y a pas de budget réservé pour La Réunion, commente Nathalie Infante, mais les moyens sont considérables et s’appliquent en fonction de la dynamique du territoire et de ses projets. » Investisseur de long terme, l’institution financière intervient en capital dans des structures de support au développement territorial. Actionnaire des principales SEM (Sociétés d’économie mixte) de La Réunion, l’institution financière a accordé 63 millions d’euros de découvert bancaire à des SEM en 2015 et son encours global de prêts aux collectivités et aux bailleurs sociaux atteint désormais 3,7 milliards d’euros. Le groupe public investit également sur ses fonds propres. En 2015, il a investi 1,99 million d’euros qui ont permis de générer 16 millions d’euros d’investissements réalisés par des investisseurs publics ou privés. « Notre champ d’action s’oriente selon quatre axes prioritaires : la transition territoriale (incluant le logement social), la transition démographique (favorisant le lien social et intergénérationnel), la transition numérique et la transition écologique et énergétique. Car il faut aujourd’hui une approche de l’économie à l’aune du développement durable », résume Nathalie Infante. 

TROIS NOUVEAUX PROJETS SOUTENUS

En 2015, des engagements sur fonds propres ont permis la livraison de plusieurs actifs. L’hôtel 3 étoiles de 60 chambres Le Battant des Lames, à Saint-Pierre, représente un investissement de 8,6 millions d’euros et a bénéficié d’un investissement en quasi fonds propres de 500 000 euros. Le nouveau siège du bailleur social Sodegis, construit sur 2 300 mètres carrés au Tampon, a bénéficié d’un apport du même montant. La Caisse des Dépôts a aussi contribué à la réalisation du nouveau siège du bailleur social Semader et de l’immeuble Montaignac, à l’Etang-Salé, abritant une cuisine industrielle pour le groupe de restauration Cap Méchant. Trois nouveaux projets sont soutenus sur fonds propres : 
- La centrale photovoltaïque au sol de 3,3 Mégawatt-crête de la société Corex sur le site de la Maison d’arrêt de Domenjod, un investissement de 9,5 millions d’euros auquel la Caisse participe à hauteur de 1 million d’euros ;
- La réalisation de 13 ateliers artisanaux par la Sodiac au sein du parc Technor. Pour soutenir cet investissement de 6,5 millions d’euros, la Caisse apporte 500 000 euros ;
- En amont d’un projet de cinéma multiplexe sur la ZAC Pierrefonds Aéroport, à Saint-Pierre, la Caisse participe à la création d’une société d’études réunissant le groupe Ethève et Acti’SEM, filiale pa-trimoniale de la Semader.

Christian Quéré, directeur régional de BPI France (au centre sur la photo), a présenté le 29 avril son bilan en compagnie de deux entrepreneurs accompagnés : Anil Cassam-Chenaï (à gauche), gérant de LogiCells, et Fabrice Vandomel, gérant de BeGreen Engineering.  Philippe Stéphant
Christian Quéré, directeur régional de BPI France (au centre sur la photo), a présenté le 29 avril son bilan en compagnie de deux entrepreneurs accompagnés : Anil Cassam-Chenaï (à gauche), gérant de LogiCells, et Fabrice Vandomel, gérant de BeGreen Engineering.  Philippe Stéphant

LE SOUTIEN DE BPI FRANCE AUX ENTREPRISES EN NETTE PROGRESSION
La banque publique d’investissement BPI France, filiale de la Caisse des dépôts, a engagé 213 millions d’euros en faveur des entreprises réunionnaises en 2015, soit 20% de plus qu’en 2014. « La BPI a maintenant bien rencontré son marché à La Réunion et avec de nouveaux produits comme l’avance à l’export et le crédit export, se réjouit Christian Quéré, directeur régional. Nous souhaitons au moins maintenir cette cadence en 2016 tout en espérant progresser dans l’accompagnement à l’international et sur l’innovation. » Sur 1 049 projets accompagnés, 93%concernaient des entreprises de moins de 50 salariés dont une majorité de moins de 10 salariés. La BPI est donc particulièrement active auprès des petites et moyennes structures. Sur l’ensemble des projets, l’effet de levier de ses accompagnements a permis de mobiliser 358 millions d’euros de financements publics et privés. La BPI, qui est le guichet unique de l’État pour l’accompagnement des entreprises, intervient par des prêts, des garanties et des investissements en fonds propres.
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Réunion

La Caisse des Dépôts facilite la relance des investissements publics

En 2015, la Caisse des dépôts et consignations a accordé 441 millions d’euros de prêts à La Réunion, dont 329 millions d’euros pour le développement du logement social, ce qui a permis de financer près de 2 900 logements, et 104 millions d’euros de prêts au secteur public local. « C’est un peu moins qu’en 2014, mais l’encours global de prêts décaissés aux collectivités te...